Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
ECZEMA - DERMATITE - DERMITE ATOPIQUE
du nourrisson et de de l'enfant

Source : http://www-sante.ujf-grenoble.fr/sante/corpmed/Corpus/corpus/question/derm129.htm#ancre3"

Introduction
Encore appelée eczéma atopique ou eczéma constitutionnel, c'est l'une des composantes de l'atopie qui consiste en l'association personnelle ou familiale d'une dermatite atopique, d'un asthme ou d'un rhume des foins.
Sa fréquence est évaluée à 2 à 3 % chez l'enfant. Son évolution est essentiellement chronique par poussées. Il s'agit d'une affection génétique souvent révélée par des facteurs d'environnement.

Esculape: L'origine alimentaire ne fait pas l'unanimité mais doit être "traquée" lors des épisodes d'aggravation (ainsi que la surinfection) . La dermatite atopique affecterait 5% à 10% des enfants serait liée à une allergie alimentaire dans un cas sur trois. Immédiatement après le blanc d'ouf et le lait de vache, la cacahuète est un allergène très fréquent mais également le gluten, le soja, les noix et l'orge au nombre des substances allergisantes, une même personne pouvant être sensible à plusieurs substances...
Le dosage des IgE spécifiques (lait, oeuf, arachide et poissons), ou un dosage type Rast Fx5 °, l'Alatop ° ,Trophatop ° (mélange d'allergènes alimentaire) sont licites. Le taux est corrélé à 95% avec la positivité d'un test de provocation par voie orale, beaucoup plus "lourd" et potentiellement dangereux.

Voir également : Texte en dermatologie
Voir également : L'allergie alimentaire
Voir également : Diagnostic d'une allergie alimentaire
Voir également : Allaitement et allergie
Voir également : Attention aux cosmétiques chez l'enfant !
Voir également : Rôles de l’allergie, de Malassezia et du staphylocoque doré dans la dermatite atopique

PRISE EN CHARGE DE LA DERMATITE ATOPIQUE DE L'ENFANT
ECZEMA ATOPIQUE
Conférence de consensus janvier 2005

Société Française de Dermatologie
L'objectif de la conférence de consensus a étè de proposer à la communauté des soignants et des patients une analyse critique des pratiques de prise en charge de l'enfant atteint de dermatite atopique (DA). La population cible est l'enfant, du nourrisson à l'adolescent.
[Lire]

Diagnostic
Il est avant tout clinique. Suivant l'âge, les risques ne sont pas tout à fait identiques.
Eczéma atopique du nourrisson
Classiquement, l'affection débute après trois mois, en fait, 40 % des cas surviennent avant. L'éruption prédomine à la face, au niveau des joues, respectant la région centro-faciale. Il s'agit d'un placard à bords émiettés à base infiltrée ; la surface érythémateuse est parsemée de vésiculettes et de pertuis donnant issue à un suintement séreux qui se concrète en croûtes transparentes. Le prurit est constant et intense, entraînant des lésions de grattage. L'éruption présente des poussées successives séparées de rémissions : le suintement cesse et il se produit une desquamation en fines lamelles. D'autres régions que la face peuvent être touchées : fesses, mains, membres. Deux localisations sont particulières : placard érythémato-vésiculeux du pouce, fissure du lobule de l'oreille. L'état général est, dans l'ensemble, bien conservé.

Eczéma atopique de l'enfant et de l'adulte
Parfois, le sujet a présenté un eczéma du nourrisson, mais parfois, l'apparition a été plus tardive. La face est encore atteinte avec une particulière préférence ; mais les localisations caractéristiques sont les plis de flexion : coudes, creux poplités. Les lésions sont lichénifiées, pigmentées, particulièrement prurigineuses. Sur ce fond chronique, se font des poussées vésiculeuses subaiguës. L'asthme ou les migraines se surajoutent à l'eczéma ou alternent avec lui.
Une mise au point parue dans le " British Medical Journal " propose que le diagnostic repose les critères suivants : Une éruption prurigineuse (ou démangeaisons chez un enfant), associée à au moins trois des critères suivants :
  • Histoire de prurit au niveau des plis (ou des joues chez l'enfant de moins de 4 ans)
  • Histoire d'asthme ou de rhume des foins (ou d'atopie chez les parents, au premier degré chez les enfants de moins de 4 ans) ;
  • Peau sèche sur l'ensemble du corps dans les années précédentes
  • Eczéma des plis visibles (ou des joues, du front ou de la face antérieure des membres chez l'enfant de moins de 4 ans)
  • Début dans les deux premières années de la vie (souvent non diagnostiqué chez l'enfant avant l'âge de 4 ans)
  • Biologie
    Il n'y a pas de marqueur spécifique. L'augmentation des IgE n'est retrouvée que dans 80 % des cas. Des épidermotests ne sont pratiqués que pour rechercher un eczéma de contact éventuellement associé.

    Evolution
    Elle se fait par poussées avec des périodes de rémissions plus ou moins complètes. La régression spontanée définitive est possible.
    Risque de survenue d'un asthme.

    Complications
    Surinfection bactérienne, surtout à staphylocoque doré.
    Dissémination cutanée de l'infection due au virus de l'herpès : pustulose de Kaposi-Juliusberg.

    Traitement
    Purement symptomatique et suspensif
    Général
    L'antibiothérapie (macrolides) ne sera entreprise qu'en cas de surinfection. La corticothérapie générale est contre-indiquée.

    Local
    Il repose essentiellement sur la corticothérapie locale et la lutte contre le dessèchement de la peau . Le traitement sera toujours dégressif et l'on établira le compte hebdomadaire des tubes utilisés.
    Des bains tièdes (35 °) et antiseptiques (SEPTIVON - CYTEAL) peuvent être proposés avec rinçage soigneux et séchage par sèche-cheveux mais seulement lors des aggravations. Le reste du temps une toillete avec un savon surgras (Type LAROCHE POSAY) reste préférable.
    . En dehors des poussées, on prescrira des émollients et des produits hydratants ++++.
    Le tacrolimus commercialisé depuis mai 2003 (Protopic °) offre désomais une thérapeutique alternative dans les cas modérés à sévères chez len fant aprés 2ans. La prescription initiale demeure réservée aux dermatologues et aux pédiatres.
    Le pimécrolimus (Elidel °) sera bientôt disponible

    Règles hygiénodiététiques
    Humidification des appartements. Pas de vêtement en laine.
    Eviter la sudation. Destruction des acariens (PARAGERM AK - ACARDUST). Eviction des plumes et des poils. La désensibilisation est inutile en cas de lésions cutanées isolées.
    PRISE EN CHARGE DE LA DERMATITE ATOPIQUE DE L'ENFANT
    ECZEMA ATOPIQUE
    Conférence de consensus janvier 2005

    Société Française de Dermatologie
    L'objectif de la conférence de consensus a étè de proposer à la communauté des soignants et des patients une analyse critique des pratiques de prise en charge de l'enfant atteint de dermatite atopique (DA). La population cible est l'enfant, du nourrisson à l'adolescent.
    [Lire]

    Voir également:
    Allergie alimentaire
    Conseils pratiques Soins de la peau et alimentation (Lien Allergienet.com)
    Vous ou votre enfant souffrez de "dermatite atopique" (Lien . Dr AURIOL)

  • .Appliquer sur les plaques le matin et surtout le soir en couche mince : LOCAPRED* Crème. 2 tubes
  • 2.Appliquer sur l'ensemble du corps deux fois par jour et notamment après le bain : lait ATODERM*. 2 flacons
  • 3.Réaliser la toilette avec un pain surgras: La Roche-Posay. 1 boîte
  • 4.Graisser l'eau du bain avec : OLEATUM EMOLLIENT*, 2 bouchons dose par bain. 1 flacon.
  • .
    Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente