Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
les AINS chez l’enfant
Juin 2016

Le mécanisme d’action commun des AINS est la diminution de la production de prostaglandines.
Sur le plan pharmacologique, les AINS utilisés chez l’enfant ont généralement une demi-vie courte (moins de 6 heures). Ils sont métabolisés essentiellement par le foie et éliminés par voie rénale. La pharmacocinétique des AINS est linéaire, avec une concentration plasmatique maximale 1 h 30 après la prise orale d'ibuprofène ou de kétoprofène. Pour certains d’entre eux, comme l’ibuprofène et le diclofénac, la métabolisation fait intervenir le cytochrome P450.

Dans la "vrai vie" les indications majeures sont ORL
la douleur dans les otites moyennes aiguës (OMA), les adénites aiguës latérocervicales ou rétropharyngées, les pharyngites aiguës, les rhinopharyngites et les rhinosinusites aiguës.
Le contrôle de la fièvre n’est pas un objectif prioritaire....
Il n'existe aucune preuve d'une action des AINS sur la durée d'évolution de l'infection, la prévention d'une évolution infectieuse défavorable.

Comme tout médicament, les AINS ont des contre-indications et des effets secondaires dont il faut tenir compte lors de leur prescription. En pratique, les effets secondaires des AINS sont peu fréquents en pédiatrique en raison de la durée du traitement et des doses délivrées.

Indications et choix des molécules

Esculape
Les corticoïdes

Les corticoïdes en cure courte sont une alternative très efficace avec peu d'effets secondaires
En cure de quelques jours (3 à 10) ils ne nécessitent pas une posologie dégressive
[Lire]

NB NB NB
Aspirine - Acide acétylsalicylique

L’acide acétylsalicylique, qui a une AMM à partir de 1 mois, n’est plus utilisé par les pédiatres depuis plusieurs années en raison du lien établie avec le syndrome de Reye, de sa forme galénique non adaptée (poudre à dissoudre) et des difficultés de conservation.

Traitement de la douleur

Comme toujours le choix du traitement dépend du niveau de la douleur
Après évaluation de la douleur par EVENDOL
  • Ne rien prescrire en cas de faible douleur (EVENDOL < 4).
  • En présence de douleurs moyennes ( EVENDOL entre 4 et 7), le paracétamol
  • Lorsque les douleurs sont plus intenses (EVENDOL > 7), associer le paracétamol à l’ibuprofène ou à un autre AINS.

    En 2016 cinq AINS disposent d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) chez l’enfant (tableau). Ils se présentent sous des formes galéniques différentes, dont certaines mieux adaptées à un usage pédiatrique que d’autres selon les AMM.

    L'ibuprofène est la molécule de référence car cet AINS est disponible sous une forme galénique adaptée à la pédiatrie (goutte, graduation en Kg)



    l'buprofène est administré à la posologie de 20 à 30 mg/kg/j en trois prises au cours des repas, espacées d’au moins 6 heures, en traitement de courte durée.
    La présentation ADVIL suspension pédiatrique en seringue graduée par kg est bien adaptée à la pédiatrie : 1 dose poids matin, midi et soir.
    (1 graduation de 1 kg correspond à 0,375 ml de suspension buvable et contient 7,5 mg d'ibuprofène.)

    le kétoprofène i a une AMM à partir de l’âge de 6 mois pour la forme sirop (pipette graduée en kg). Sa posologie est de 0,5 mg/kg/prise en 3 prises espacées d’au moins 4 heures, avec un maximum de 2 mg/kg/j, pendant 2 à 3 jours.

    L’acide niflumique doit être d’un usage restrictif de par sa forme galénique (suppositoires) et des problèmes de biodisponibilité, la voie rectale. Il n’est pas recommandée sauf en cas de vomissements incoercibles et en l’absence de voie veineuse (voir RCP)

    l’acide tiaprofénique n'est également peu recommandé

    Le diclofénac doit être réservé au traitement des rhumatismes articulaires et des dysménorrhées essentielles.

    EVA : *Échelle visuelle analogique. EVENDOL : **ÉValuation ENfant DOuLeur. Références
  • .
    Accueil
    Recherche
    Nouveautés
    Email webmaster
    Sommaire général
    Page précédente