Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Hypertrophie gingivale

ANTICALCIQUES

Cet effet "indésirable" des anticalciques est fréquemment observé.

Stell, dans une enquête prospective parue en 1994 dans Annals of internal medicine (1210 : 663-664), la retrouvait 3 mois après le début du traitement dans 33% des cas avec la nifédipine (Adalate®), 25% avec le diltiazem (Tildiem®) et 12% avec le vérapamil (Isoptine®) contre 4% dans le groupe contrôle sans anticalcique. Il ne notait aucune hypertrophie sévère et constatait que la fréquence du brossage des dents était moindre dans le groupe avec hypertrophie.

A l'arrêt du traitement, la guérison s'obtient en général en 3 mois. Cela a été également le cas dans cette observation.
La récidive est constante et se manifeste en quelques jours en cas de reprise du traitement à l'identique ; par contre, un autre anticalcique n'aura pas forcément le même effet secondaire.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente