Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
APHTES et APHTOSES

L'aphte se manifeste par une ulcération douloureuse à fond "chamois". A côté de l'aphte buccal " vulgaire ", on rencontre l'aphtose récidivante qui peut être trés invalidante et les maladies aphteuses où existent d'autres localisations organes ou viscères.

L'étiologie reste inconnue mais les aphtes seraient dus à des troubles immunologiques humoraux ou à médiation cellulaire dirigés contre des antigènes streptococciques et de la muqueuse buccale humaine .

Voir également Aphtoses récidivantes avec atteinte buccale et génitale

Il existe des facteurs favorisants reconnus :
  • La prédominance féminine. Cycle menstruel, grossesse.
  • Stress, troubles psychiques, chocs émotifs, dépressions.
  • Traumatisme / Frottements.
  • Alimentaires : noix, fraises, épices, certains fromages (gruyère), crustacés.
  • Médicaments : aspirine, antibiotiques, psychotropes, antimitotiques.
  • Virus HIV et immunodépressions.
  • Infections bactériennes.
  • L'arrêt du tabac
  • Les facteurs qui peuvent favoriser le développement de la stomatite Aphteuse périodique sont :
    http://www.pathol08.com/louportail/portail/NPD/article.php?sid=752
    • Stress (émotif et physique),
    • Facteurs hormonaux ( grossesse, règles),
    • Infections Virales : Herpes virus, Cytomégalovirus, Varicelle, Coxsackievirus
    • Mycoses buccales
    • Maladies générales comme maladie de Behcet, lupus, et autres
    • hypersensibilité de la nourriture,
    • irrégularités immunitaires (comme dans le HIV),
    • Tendance familiale (8).
    • Le sulfate du lauryl du sodium, un détergent présent dans certains dentifrices (9).
    • Certaines maladies : maladie de Crohn.
    • Certains médicaments comme méthotrexate
    • Manque de vitamines (vitamine B) et de certains éléments minéraux (zinc)(1, 2, 3, et 4).
    Il faut toutefois évoquer une association avec ou diagnostic différentiel :
    • Maladie de Behcet
    • HIV
    • Herpès
    • RCH et CROHN (cf) +++
      Les aphtes peuvent révéler une maladie de Crohn.
    • Anémie de Biermer
    • Anémie sidéropénique
    • Avitaminose PP
    • FLR
    • leucose
    TRAITEMENTS DES APHTES BANAUX

    Le traitement idéal n'existe pas...
    • Acide trichloracétique qui apporte un soulagement rapide mais risque de brûlure et de nécrose muqueuse.
    • Bains de bouche à base de chlorexidine (ELUDRIL), applications de PYRALVEX ou de BOROSTYROL.
    • Xylocaïne visqueuse (effet antalgique)
    • Crayon au nitrate d'argent
    • Bain de bouche avec ULCAR
    • Bain de bouche avec ASPEGIC °
    • Immunothérapie : LYSO 6, IMUDON.
    • Corticoïdes : BETNEVAL BUCCAL ou SOLUPRED en bain de bouche.
    • MAALOX, GAVISCON, etc...en bains de bouche.

    • Corticothérapie brève : (Prednisone 0,5 mg/Kg/jour per os). Action rapide. Présente l'avantage d'obtenir une cicatrisation rapide des lésions pour un traitement de courte durée (1 semaine environ) donc sans les inconvénients d'une corticothérapie prolongée.
    Dans certains cas exceptionnels d'aphtes graves, récidivants, invalidants il est prescrit (prescription hospitalières sur ordonnances spéciales) de la THALIDOMIDE.

    colchicine en prévention dans les formes récidivantes/invalidantes
    Katz J, Langevitz P, Shemer J, Barak S, Livneh A. Prevention of recurrent aphthous stomatitis with colchicine: an open trial. J Am Acad Dermatol 1994 Sep;31(3 Pt 1):459-61.
    Recurrent aphthous stomatitis (RAS) is a common disorder with hitherto unsatisfactory drug therapy.
    OBJECTIVE: Our purpose was to evaluate the prophylactic effect of colchicine in the treatment of RAS.
    METHODS: An open, prospective, 4-month study was conducted in 20 patients with RAS who served as their own controls. During the first 2 months of the study no medications were given and in the last 2 months colchicine, 1.5 mg/day, was prescribed.
    RESULTS: The mean number of aphthae per week and the subjective daily pain scores were reduced by 71% and 77%, respectively, during colchicine treatment as compared with the previous period (p < 0.001 for both). No serious side effects of colchicine were noted.
    CONCLUSION: These findings suggest a role for continuous colchicine therapy in the prevention of RAS.

    Pour en savoir plus : dentalespace.com

    Les maladies aphteuses :

    Ce sont des maladies générales associant aphtes buccaux et aphtes atteignant d’autres organes ou viscères.
    Le diagnostic de ces maladies permettra au chirurgien-dentiste de diriger ces malades vers des services spécialisés ORL, stomatologie, dermatologie, gynécologie ou médecine interne.
    • L’aphtose génitale : aphtose bipolaire : les aphtes génitaux se rencontrent plus souvent chez la femme, atteignant les grandes et petites lèvres, la région périnéo-anale, le vagin, le col utérin. Chez l’homme, atteinte du gland et du scrotum.
      L’association aphtes buccaux et génitaux réalise l’aphtose bipolaire.

    • La grande aphtose de Touraine ou syndrôme de Behcet : associe des aphtes buccaux, aphtes génitaux, lésions cutanées, atteintes viscérales, oculaire.

    • Périadénite de Sutton : aphtes géants ulcéro-nécrotiques reposant sur des nodules inflammatoires, siégeant de préférence sur les joues, les lèvres, les bords et la pointe de la langue, le palais, le voile et les piliers amygdaliens.
    Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente