Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Le tremblement essentiel
Source.:

La cause la plus fréquente de tremblement postural est le tremblement essentiel dont l’origine est inconnue. C’est une cause de tremblements plus fréquente que la maladie de Parkinson (de l’ordre de 200.000 patients en France). Dans plus de la moitié des cas, il existe des antécédents familiaux (suggérant une hérédité autosomique dominante à pénétrance variable). Il survient préférentiellement au deux extrêmes de la vie (jeune adulte, sujet âgé).

Le tremblement essentiel, souvent appelé « tremblement familial » est un désordre neurologique qui peut toucher les mains,la tête, la voix, voire d'autres parties du corps. Il peut affecter des personnes de tous âges, quoique le plus fréquemment au-delà de 50 ans, et son origine est souvent héréditaire. Le tremblement est rapide de 6 à 12 Hz, présent dans la posture mais aussi dans l’action (écriture, manipulation d’un verre, etc.).
Il est majoré par le stress. Il affecte les membres supérieurs de façon bilatérale mais parfois asymétrique. Il peut toucher le chef (type « non-non ») et la voix (chevrotante), il est plus rare aux membres inférieurs (un tiers des patients).
Il s’agit d’un tremblement d’attitude et d’action, le premier survient lorsque la personne essaye de maintenir une position, le second apparaît dans le mouvement et gêne certains gestes de la vie quotidienne (écriture, gestes de précision). Il disparaît au relâchement musculaire complet. Il est bilatéral mais le plus souvent asymétrique, commençant par un côté sur lequel le tremblement restera toujours plus ample.

L’examen neurologique est, en dehors du tremblement, strictement normal (en particulier aucun signe akinéto-rigide associé). Souvent, il est calmé par une prise d’alcool (50%).
Un test souvent utilisé consiste à suivre au crayon un modèle de spirale – spirale qui est devenue le logo de l’association APTES (cf infra).

L’évolution est lentement progressive mais, lorsqu’il devient intense, peut être une source de handicap social et fonctionnel majeur en particulier chez le sujet âgé ou sa fréquence diminue et son amplitude augmente.

Diagnostics différentiels de tremblement postural :
  • Hyperthyroïdie
  • Tremblemnt d'anxiété
  • le tremblement de la maladie de Parkinson avec composante posturale
  • le tremblement iatrogénique (neuroleptiques);
  • l'exagération du tremblement physiologique que peuvent provoquer une thyrotoxicose, l’anxiété, certains médicaments (antidépresseurs tricycliques, lithium, dépakine);
  • la maladie de Wilson
  • le tremblement dystonique ;
  • le tremblement secondaire à une lésion cérébelleuse
Traitement du tremblement essentiel :

Les bétabloquants comme le Propanolol ou les barbituriques comme la Mysoline permettent de contrôler ce tremblement lorsqu’il n’est pas trop intense.
Les benzodiazépines le réduisent de façon non spécifique. la primidone (Mysoline °) efficaces dans 50% des cas.
On peut, en cas d'échec proposer la toxine botulique ou la chirurgie (thalamotomie ou stimulation thalamique) Source : Médecine et hygiène 2001, N° 2357

Un site spécialisé



MAJ 10/2003 3ème Congrés eurpéens de médecine de Lille
Le traitement médical repose sur le propanolol à des posologies pouvant aller jusqu'à 120 mg/J voire la forme 160 mg LP.
On peut également proposer la gabapentine à 1200-1400 mg/J, l'alprazolam ou le clonazepam.

Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente