Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Le somnambulisme
Extraits et liens
Dr Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP

http://sommeil.univ-lyon1.fr/articles/cfes/sante/parasomn.html

Le somnambulisme, dans sa forme la plus typique, est une manifestation fréquente puisque 15 % des enfants de 1 à 15 ans ont fait au moins un accès de somnambulisme. En revanche 1 à 6 % des enfants sont réellement somnambules, faisant plusieurs épisodes par mois.
Le somnambulisme peut débuter dès l'âge de la marche.

Dans sa forme typique, l'accès de somnambulisme survient 1 à 3 heures après l'endormissement. Le patient se lève, a les yeux grands ouverts, mais ne paraît pas voir, le visage est inexpressif, la déambulation est lente, le somnambule peut réaliser des actes relativement élaborés, éviter des meubles, descendre des escaliers, mais il est maladroit et peut accomplir des actes dangereux.

Le somnambule est généralement docile. Il se laissera reconduire dans son lit, si l'on ne tente pas de le réveiller. Ces épisodes durent habituellement moins de 10 minutes. Le somnambulisme peut comporter certains risques (de chutes ou de blessures), en particulier si les accès sont très fréquents, si leur durée dépasse 10 minutes, si l'enfant réalise des activités dangereuses au cours de sa déambulation.
Texte complet : http://sommeil.univ-lyon1.fr/articles/cfes/sante/parasomn.html

http://sommeil.univ-lyon1.fr/sfrs/pub/bulletins/7/parasomnies.html

Le somnambulisme s'observe surtout chez le garçon de 7 à 12 ans, de façon occasionnelle chez 15 à 45% des enfants.
Habituellement 2 à 3 heures après l'endormissement, l'enfant sort de son lit, marche dans sa chambre, dans la maison, voire à l'extérieur. Il a les yeux ouverts, le regard vide, effectue des activités habituelles ou parfois insolites voire dangereuses pour lui-même ou plus rarement pour les autres.

L'enfant est docile et l'adulte peut le reconduire doucement dans son lit tant qu'il n'essaie pas de le réveiller, ce qui est d'ailleurs totalement inutile (4). L'enfant ne gardera aucun souvenir de l'épisode.
La durée de l'accès peut varier de quelques minutes à une demi-heure. Ces accès de somnambulisme simple qui débutent tôt dans la vie disparaissent également à la puberté.

Les auteurs Lyonnais ont décrit un somnambulisme à risque, caractérisé par des accès fréquents, de durée prolongée, comportant des activités dangereuses avec au maximum un risque de défenestration. Les antécédents familiaux de somnambulisme sont quasi constants dans cette forme.
Texte complet http://sommeil.univ-lyon1.fr/sfrs/pub/bulletins/7/parasomnies.html

http://www.epita.fr/~sommeil/mot0.htm#S3

Le somnambulisme généralement se produit pendant la première partie de la nuit chez l'enfant. Il s'agit de comportement tels que la marche, la montée d'escaliers ou l'ouverture de porte chez un sujet qui apparemment est endormi. Il ne nécessite pas habituellement de traitement en dehors de la prévention des accidents possibles. Texte complet http://www.epita.fr/~sommeil/mot0.htm#S3

Voir également : : http://www.sommeil.org/adultes/informations/somnambulisme.html
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente