Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
MIGRAINE
TRAITEMENT DE FOND EN 2003

XIème congrés de l'International Headache Society - Rome 13-16/09/2003

Voir également Les migraines

Il semble que les traitements de fond soient encore insuffisament prescrits et/ou pour des durées trop courtes (1 à 2 mois en moyenne)

NB : En termes de qualité de vie, la fréquence des crises migraineuses n'est pas un paramètre suffisant pour établir la nécessité d'un traitement prophylactique de la migraine. Quand le nombre initial de crises par mois est inférieur à 4, la fréquence des crises n'est probablement pas le meilleur critère et d'autres variables doivent aussi être prises en compte. Parmi celles-ci, la qualité de vie des patients semble la meilleure pour établir la nécessité d'un traitement prophylactique de la migraine. (Etude PROMISE)

Les Trois traitements de fond en première intention sont
  • Certains bêtabloquants : propanolol, métoprolol (Seloken °)
  • L'amitryptiline (Laroxyl °)
  • l'oxértotone (Nocertone °)
  • MAJ 2003 pour le SEGLOR : étude PROMISE [Lire]
En seconde intention, d'autres molécules peuvent être utilisées
  • Le topiramate (Epitomax °) AMM en cours (cf infra)
  • Le divalproate (Dépakine chrono °) Hors AMM
  • La gapabentine (Neurontin °) Hors AMM
Selon l'étude PROMISE, l'effet placebo peut atteindre 50% et mieux que le nombre de crise, l'évaluation globale de la qualité de vie semble être le crtitère principal de l'efficacité du traitement de fond

NB : : Les IEC, les sartans et les ICA ont également montré une certaine efficacite [Lire)

Prévenir la migraine par un médicament anti-épileptique : le topiramate (Epitomax®)

De nombreux essais ouverts ou portant sur un nombre restreint de patients ont suggéré l’efficacité du topiramate en traitement préventif de la migraine. Un article publié récemment dans le JAMA présente les résultats d’un essai randomisé en double aveugle contrôlé versus placebo. Après une période de «washout», 483 patients âgés de 12 à 65 ans et présentant 3 à 12 crises de migraine par mois ont été randomisés pour recevoir du topiramate (50, 100 ou 200 mg/j) ou un placebo pendant 26 semaines.

La fréquence mensuelle des crises de migraine (critère principal) était significativement diminuée sous topiramate 200 et 100mg /j, ceci dès le premier mois de traitement. Le taux de répondeurs, caractérisés par une diminution de plus de 50% de leur fréquence de crise migraineuse (critère secondaire) était respectivement de 39%, 49% et 47% chez les patients sous topiramate 50, 100 et 200mg/j contre 23% dans le groupe placebo.
Les effets indésirables ayant conduit à l’interruption du topiramate étaient des paresthésies, fatigue et nausées.
Brandes J.L. et al. Topiramate for migraine prevention: a randomized controlled trial. JAMA, Février 2004, 291 :965-973
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente