Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Les statines
Efficacité et efficience des hypolipémiants
HAS Juillet 2010
Texte complet

Toutes statines confondues, le traitement par statines diminue le risque de mortalité toutes causes de 10% quel que soit le profil du patient, et le risque d’événements cardiovasculaires de 15% à 23%, selon l’événement étudié.

Toutes les études ont conclu que le traitement par statine était une stratégie efficiente en comparaison à l’absence de traitement médicamenteux chez les patients en prévention primaire à haut risque cardio-vasculaire et les patients en prévention secondaire et ce, quels que soient la molécule et le contexte de soins étudiés.

Les quelques études disponibles ne permettent pas de justifier la prescription d’une statine en prévention primaire pour les patients à faible risque cardio-vasculaire .

Aucune différence significative n’a été démontrée entre les statines sur le critère de mortalité toutes causes.

Pour un patient qui débute un traitement, le prescripteur devrait envisager en priorité la statine la plus efficiente en fonction de la baisse de LDL-c recherchée, sous réserve des caractéristiques individuelles du patient (contre-indications, interactions médicamenteuses, co-mobidités spécifiques…).


. Le rapport coût-efficacité d'un traitement par statine est jugé favorable en prévention secondaire, et en prévention primaire pour les patients à haut risque cardio-vasculaire.

Texte complet
(HAS juillet 2010

NB NB NB
  1. Il existe donc une large possibilité d'économie, d'autant que - sans raison logique - la rosuvastatine et l'atorvastatine réprésentent 50 % des prescriptions...

    Mais....
  2. Les statines semblent également avoir des bénéfices "inattendus...et à verifier...
    • Réduction de 51% du risque de cancer du sein
    • Réduction de 48% de cancer du poumon
    • Réduction de 59% le risque de cancer du pancréas
    • Réduction de 56% celui de cancer oesophagien
    • Une réduction du risque de cancer colorectal de 51 %
    • Réduction de 70% du risque de démence
    • L'utilisation de statines pourrait prévenir la DMLA
    • Augmentation la survie des patients en insuffisance cardiaque diastolique
    • Réduction du risque de cataracte.
    • Prévention des états septiques
    • Diminution du risque de lithiase compliquée de cholécystectomie.
    • Inhibition sur une période de six mois le phénomène inflammatoire classiquement observé dans la SEP.
Statines : après le cholestérol, la sclérose en plaques [Lire] (Jama 2003)
Statines en prévention des cancers [Lire] (2005 ASCO Annual Meeting)
Statines, on en parle dans...[Lire]
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente