SOPHIDONE L.P.®l
Gélules L.P. dosées à 4, 8,16 et 24 mg
Chlorhydrate d'hydromorphone

Indication : Traitements des douleurs intenses d'origine cancéreuse
en cas d'intolérance ou de résistance à la morphine

L'hydromorphone est une molécule semi-synthétique proche de la morphine et agoniste sélectif des récepteurs µ.
Dans la forme orale SOPHIDONE LP°, son efficacité antalgique apparait en 2 heures et se maintient 12 heures. Les posologies se font sur la base de 1 mg d'hydromorphone pour 7,5 mg de morphine orale.

La morphine est et reste le traitement de référence des douleurs de palier III de l'OMS mais la sensibilité est variable d'un individu à l'autre.
Chez certains d'entre eux, le traitement par la morphine orale donne un résultat antalgique insuffisant (d'emblée ou retardé) et/ou un intolérance (hallucinations, myoclonies, troubles cognitifs, somnolmence).

Le passage à un autre opioïde peut alors résoudre le problème. La rotation des opioïdes se justifie par un rapport bénéfice-risque différent pour chaque molécule et sur l'absence d'intolérance croisée compléte entre eux. La nouvelle efficacité et la diminution des effets adverses pourraient également être expliquées par des réponses encore mal connues des récepteurs.


CONTRE-INDICATIONS
SOPHIDONE LP ne doit jamais être utilisé dans les cas suivants:
  • Douleur aiguë
  • Insuffisance respiratoire décompensée
  • Insufisance hépatocellulaire sévère
  • Grossesse, allaitement
  • Enfants de moins de 7 ans
  • Association avec la buprénorphine, la nalbuphine, la pentazocine et les IMAO sélectifs ou non

    AVANT TOUTE PRESCRIPTION, PRENDRE CONNAISSANCE DE LA MONOGRAPHIE VIDAL
    Effets indésirables, précautions d'emploi, interactions, associations, etc...


    Accueil Nouveautéswbm@esculape.com Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente