Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
LES SARTANS
ANTAGONISTES DES RECEPTEURS DE L'ANGIOTENSINE II - ARAII

L'angiotensine joue un rôle important dans l'HTA car cette hormone entraine une vasoconstriction, une rétention hydrosodée et une stimulation sympatique.
Les IEC représentent une voie d'inhibition de la production de l'angiotensine II mais l existe des voies secondaires non bloquées et les effets secondaires peuvent être gênants ( toux , éruptions cutanées,..)

Les AAII ne limitent pas la production de l'angiotensine II mais bloquent son action par antagonisme compétitif sur les récepteurs AT1
Cette classe thérapeutique réprésente probablement une avancée thérapeutique ( moins d'effets secondaires ), un alternative lorsque que les EI des IEC sont importants mais des études sont attendues dans la protection rénale, l'IDM, l'HVG....
Actuellement, ce n'est donc que chez les patients ayant une toux gênante sous IEC que les antagonistes peuvent apporter un plus (Prescrire N° 202/janvier 2000/ page 7)

MAJ 6/2001 : SARTANS ET DIABETE : 3 Ces études permettent de conclure à l'efficacité des sartans pour la protection rénale des chez les patients atteints de DNID [Lire]
MAJ 4/2002 : Etude LIFE Losartan Intervention For Endpoint reduction in hypertension [Lire].
MAJ 10/2003 : Etude CHARM Candesartan in Heart Failure [Lire]
Voir également les études Val-HeFT, VAMIT et VALIANT FCM Cardiologie
COZAAR ® (losartan )
28 cp dosés à 50 mg
POSOLOGIE : 1 à 2 cp le matin
Etude
ELITE insufisance cardiaque versus captopril
Association synergique avec les diurétiques :
HYZAAR ® (50 mg de Losartan et 12,5 mg d'hydrochlorothiazide)
Surveillance : Transminases, kaliemie
EI : ??
CI : Sténose artère rénale

TAREG ® ( valsartan )
Une étude confirme une réduction significative de l'HVG chez les patients hypertendus ( PR Thürmann - Hôpital univeristaire de Francfort - Gongrés sur l'HTA - Milan 1998)

APROVEL ® (irbésartan)
28 cp 150 et 300 mg
Posologie initiale 150 mg mais 75 mg chez le patient agé et chez le patient hémodialysé

NISIS 80 ® (Valsartan)
28 gel 80 mg
Posologie 80 mg/jour
NISISCO: association 80 mg de valsartan avec 12,5 mg d'hydrochlorothiazide

HYTACAND ® (Candésartan)


EFFETS INDESIRABLES
  • PSORIASIS INDUIT « Les sartans, antihypertenseurs antagonistes d'un récepteur de l'angiotensine II, peuvent induire ou aggraver un psoriasis » Marquart-Elbaz C et coll. :Communication aux Journées dermatologiques de Paris (Janvier 2002)
    Le psoriasis induit par les sartans prédomine sur les régions photoexposées (dos des mains, avant-bras) ; 3 malades avaient des lésions unguéales importantes.

  • LUPUS INDUIT : Diagnostic par AC antinucléaires (mouchetés) +, AC Anti DNA natif + mais AC anti ENA -

  • PATHOLOGIES PULMONAIRES : Pneumotox.com
.
Etude LIFE
Losartan Intervention For Endpoint reduction in hypertension


LIFE présentée à la 51ème session de l’American College of Cardiology à Atlanta est l’objet de deux articles dans le numéro du Lancet du 23 mars 2002
[Lire]
Quelle place pour les antagonistes de l’angiotensine II dans le traitement de l’HTA ?
(E. Garrigue, A.Pathak)
Bulletin d'Informations du Service de Pharmacologie Clinique et du Centre de Pharmacovigilance du CHU de Toulouse,
http://www.centres-pharmacovigilance.net/actu/index.html

Dans l’essai LIFE étudiant le bénéfice du losartan (Cozaar ° ) par rapport à l’aténolol dans l’HTA compliquée d’hypertrophie ventriculaire gauche, les auteurs concluent à une meilleure efficacité du losartan sur la prévention de la morbi-mortalité (Lancet, 2002, 359,1004). Cependant, le critère de jugement était un critère combiné (c’est-à-dire composite et dans tous les cas non validé) associant mortalité cardiovasculaire, AVC et IDM. Le seul bénéfice pour le losartan porte sur la réduction du nombre d’AVC. De plus, le losartan a été utilisé dans 90% des cas en association avec l’hydrochlorothiazide.
Cet essai confirme qu’à ce jour, les seuls médicaments ayant démontré leur efficacité sur la morbi-mortalité dans la prise en charge de l’HTA restent les b-bloquants et les diurétiques.

.
Etude ELITE
Evaluation of losartan in the elderly study

LANCET saturday 15 larch 1997 Vol. 349 N°.9054 Page 747-752

Etude comparative versus captopril chez des patients > 65 ans avec une insuffisance cardiaque congestive (systolic left-ventricular dysfunction )
Elle démontre une efficacié comparable avec un traitement prolongé aussi bien sur le nombre d'hospitalisation que sur la mortalité par aggravation de l'insuffisance cardiaque.
Cette étude ne peut pas être extrapolée à des patients plus jeunes ou avec une insuffisance cardiaque diastolique



SARTANS ET DIABETE
Dr H. Raybaud

  • IRMA 2 l'irbésartan (Aprovel °) a été testé sur 590 patients (DNID) atteint d'une microalbuminurie modérée (200 µg/mn). L'étude démontre que l'irbésartan à la dose de 300 mg/J ,empêche l'augmentation de la microalbuminurie dans 70% des cas et peut entrainer une régression des lésions avec retour de la normale et ce indépendamment du contrôle tensionnel
    A noter toutefois que cette étude n'a pas démontré d'effet significatif sur la morbi-mortalité et sur l'évolution de la clairance de la créatinine pour la période étudiée de 2 ans

  • IDNT menée sur 1715 patient pendant 2,5 ans dont la fonction rénale était déjà fortement pertrubée. Comparé à un ICA, L'irbésartant (Aprovel °) a permis d'obtenir une diminution de 23 % du risque de progression vers la dialyse.

  • RENAAL avec le losartan (Cosaar °) sur 1513 patients diabétique hypertendus ou non. Au terme de 3 années d'étude, les auteurs rapportent une baisse de 28% de l'evolution vers l'insuffisance rénale et et de 25% du risque de doublement de la créatininémie. Le nombre de décès et d'evénements cardiovasculaire est comparable..

    Ces études permettent de conclure à l'efficacité des sartans pour la protection rénale des chez les patients atteints de DNID.
  • Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente