Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
RIMONABANT
Etude Rio-Europe

EUROPEAN SOCIETY OF CARDIOLOGY - Munich - 25 août-1er septembre 2004
conférence de presse organisés par les Laboratoire Sanofi-Synthelabo.

Le rimonabant est le premier inhibiteur sélectif des récepteurs canabinoïdes de type 1 à être développé pour la prise en charge des facteurs de risque cardio-vasculaire incluant l'obésité, le syndrome métabolique, les dyslipidémies, le diabète de type 2 et le tabagisme.

Les effets bénéfiques du rimonabant (20 mg/j) se traduisent par une perte de poids, une réduction de l'obésité abdominale, mais aussi par une amélioration du profil lipidique et glucidique des patients.

Voir les résultats des études STRATUS et RIO-LIPIDS [Lire]

RIO-EUROPE est une étude internationale randomisée en double aveugle contre placebo dont l'objectif était d'évaluer, sur deux ans, l'efficacité du rimonabant sur le poids et les facteurs de risque métaboliques de sujets obèses ou en surpoids avec ou sans comorbidité. Etaient inclus des sujets dont l'indice de masse corporelle (IMC) était = 30 kg/m2 ou = 27 kg/m2 en cas de comorbidité (dyslipidémie, hypertension artérielle, etc.).

Au total, 1 507 hommes et femmes âgés d'au moins 18 ans ont été répartis de façon aléatoire afin de recevoir, soit 20 mg/j de rimonabant (n : 599), soit 5 mg/j de rimonabant (n = 603), soit un placebo (n = 305). Tous ont été soumis à une légère restriction calorique (- 600 kcal/j). A un an, les résultats montrent une perte de poids de 8,6 kg chez les sujets ayant reçu 20 mg de rimonabant par jour (p < 0,001 comparativement au placebo), de 4,8 kg chez les patients traités par 5 mg/j (p = 0,038 comparativement au placebo) et de 3,6 kg chez les patients qui ont reçu le placebo.

  • 70 % des patients traités par 20 mg/j ont perdu plus de 5 % de leur poids initial (comparativement au placebo) et 15,3 % ont perdu 10 %
    Cet amaigrissement s'est accompagné d'une réduction du tour de taille : - 8,5 cm (p < 0,001) pour les patients traités par 20 mg/j
  • 44,2 % des patients traités par rimonabant 5 mg/j ont perdu plus de 5 % de leur poids initial (comparativement au placebo) et 12,4 % ont perdu 10 %
    Cet amaigrissement s'est accompagné d'une réduction du tour de taille : - 5,3 cm pour les patients traités par 5 mg/j
  • 30,5 % dans le groupe placebo ont perdu plus de 5 % de leur poids initial
    Cet amaigrissement s'est accompagné d'une réduction du tour de taille : - 4,5 cm dans ce groupe.
Une amélioration statistiquement significative des facteurs de risque métaboliques a été observée sous rimonabant 20 mg/j. Les concentrations de HDL cholestérol ont augmenté de 27 % (contre 17,3 % sous placebo) et celles de triglycérides ont baissé de 10,6 %.
Cette amélioration des paramètres lipidiques a été indépendante de la perte de poids, traduisant un effet direct du rimonabant sur le métabolisme lipidique.

Une amélioration de la réponse à l'insuline, évaluée par un test oral de tolérance au glucose, a également été observée. A l'inclusion, 42,2 % des patients avaient un syndrome métabolique. Après un an de traitement par 20 mg/j de rimonabant, ils n'étaient plus que19,6 % (p <0,001 comparativement au groupe placebo).

L'étude RIO-Europe confirme également le bon profil de tolérance du rimonabant. Les effets secondaires sont modérés et transitoires, les plus fréquents sont des troubles digestifs (nausées, diarrhées, essentiellement). Le traitement par rimonabant n'a de retentissement ni sur la pression artérielle ni sur la fréquence cardiaque, et n'entraîne pas de modification de l'espace QT.

Voir les résultats des études STRATUS et RIO-LIPIDS [Lire]
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente