Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
LYRICA ® - Prégabaline
le traitement des douleurs neuropathiques périphériques

HA S 2005 [Lire]

Risques d'abus, de mésusage et de pharmacodépendance liés à l'utilisation de la prégabaline (Lyrica et génériques)
30/06/2016

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) souhaite mettre en garde les professionnels de santé sur les conditions de prescription de la prégabaline, en particulier chez les patients ayant des antécédents de toxicomanie.En effet, depuis 2010, les spécialités à base de prégabaline font l'objet de signalements de cas d'abus et de dépendance en France et en Europe, justifiant la mise en place en 2013 d'un suivi national d'addictovigilance. [Lien / ANSM]

Mai 2012
Douleur: deux échecs en phase III pour Lyrica ®

Pfizer a annoncé avoir connu deux échecs en phase III pour des études évaluant la prégabaline dans différentes formes de douleur.
  • L'étude qui évaluait la prégabaline chez des 665 patients souffrant de neuropathie diabétique périphérique douloureuse. Elle n'a pas atteint son critère primaire, qui était le score de douleur en comparaison au score de référence.
  • L'étude de phase qui évaluait la prégabaline chez les patients souffrant de douleur neuropathique liée au VIH. Les résultats ont montré que "les améliorations dans les symptômes de douleur neuropathique étaient virtuellement identiques entre Lyrica° et le placebo.
    (Source APM)


  • LYRICA est un traitement symptomatique des douleurs neuropathiques périphériques. L'efficacité de la prégabaline est dose-dépendante. Les résultats obtenus avec 600 mg de prégabaline par jour ont été supérieurs au placebo dans la quasi totalité des études mais l'effet symptomatique est apparu modeste.

    Dans cette indication le traitement par prégabaline peut être débuté à la dose de 150 mg par jour. En fonction de la réponse et de la tolérance du patient, la posologie peut être augmentée à 300 mg par jour après un intervalle de 3 à 7 jours, et peut, si nécessaire, être augmentée à la dose maximale de 600 mg par jour après un intervalle supplémentaire de 7 jours. Interruption de la prise de prégabaline

    Conformément aux pratiques cliniques actuelles, si le traitement par la prégabaline pour les douleurs neuropathiques ou l'épilepsie doit être interrompu, il est recommandé de le faire progressivement, sur une période minimale d’1 semaine.

    Utilisation chez le sujet âgé de plus de 65 ans : En raison d’une diminution de la fonction rénale, une réduction de la posologie peut être nécessaire chez les patients âgés (voir RCP, utilisation chez les insuffisants rénaux).

    ASMR V [Lire]dans l'indication douleurs neuropathiques

    L'arsenal thérapeutique du traitement des douleurs neuropathiques est limité : la prise en charge repose sur l'utilisation des antidépresseurs imipraminiques (imipramine et clomipramine) et de l'amitriptyline (LAROXYL) indiquée dans le traitement des algies rebelles. Les effets indésirables de ces produits sont notables.

    Parmi les antiépileptiques, la carbamazépine (TEGRETOL) est indiquée dans le traitement des douleurs neuropathiques en général et a été plus particulièrement étudiée dans le traitement de la névralgie du trijumeau et du glossopharyngien ; la gabapentine (NEURONTIN) est indiquée dans la douleur post-zostérienne.

    Sur la base des études réalisées dans la polyneuropathie diabétique et la neuropathie postzostérienne, LYRICA peut être utilisée chez l'adulte dans le traitement des douleurs neuropathiques de type périphérique.

    LYRICA constitue une alternative aux traitements actuellement disponibles.
    .
    Accueil
    Recherche
    Nouveautés
    Email webmaster
    Sommaire général
    Page précédente