Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
MODE ET CHATIMENT
A efficacité égale, un vieux médicament vaut mieux qu'un nouveau
Proverbe médical :-))

Lasser KE and al : Timing of new black box warnings and withdrawals for prescription medications.
JAMA. 2002 May 1;287(17):2215-20.
http://jama.ama-assn.org/issues/v287n17/rfull/joc11497.html


Selon une étude conduite par le Dr Karen Lasser de la Faculté de médecine de Harvard (Massachusetts), les médicaments récemment approuvés à la vente aux Etats-Unis sont plus risqués que les anciens, dont les effets indésirables sont mieux connus.

L’analyse réalisée par Lasser et coll. étudie 548 nouvelles molécules approuvées entre 1975 et 1999. Son objectif était de mesurer le temps écoulé entre l’autorisation de mise sur le marché et les premiers rapports enregistrés par la pharmacovigilance de la FDA ayant exigé soit un avertissement appuyé (black box warnings) soit le retrait du marché. Selon les chercheurs du total des nouveaux médicaments approuvés « 56 (soit 10%) ont vu leur étiquette de mise en garde changée ou ont été retirés du marché » : 45 médicaments (8,2%) ont eu au moins une modification dans le chapitre « mise en garde » et 16 (2,9%) ont été retirés du marché.

Lasser et coll. ont estimé que la probabilité de retrait du marché ou de mises en gardes importantes pour l’emploi des médicaments étudiés était de l’ordre de 20% pour la période (25 ans). La moitié des retraits s’est produit dans les deux ans suivant le lancement d’un produit. Ainsi les auteurs recommandent, à efficacité égale, de privilégier l'ancien au nouveau.

« Les médecins devraient éviter d'utiliser de nouveaux médicaments quand de plus anciens, d'efficacité équivalente, sont disponibles »,
écrit le Dr Karen Lasser. « Des compagnies pharmaceutiques font souvent une forte promotion auprès des médecins pour de nouveaux médicaments avant que l'ensemble des effets indésirables soient connus ».

« Près de 20 millions de patients aux Etats-Unis ont pris au moins un des cinq médicaments retirés du marché entre septembre 1997 et 1998. Trois de ces cinq médicaments étaient nouveaux, mis sur le marché depuis moins de deux ans. Sept médicaments approuvés depuis 1993, puis retirés, ont été cités comme ayant pu contribuer à 1.002 décès », rapportent encore les scientifiques.

Lasser et coll. estiment que « les patients devant prendre un nouveau médicament devraient être informés de l'expérience limitée disponible sur ce médicament, et devraient être suivis pour de possibles effets indésirables».

Les effets secondaires graves de certains médicaments sont parmi les principales causes de décès de patients aux Etats-Unis, selon l'étude.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente