Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
LARIAM ®
Méfloquine

Tableau C - Non remboursé

Antipaludéen schizonticide retenu dans la prophylaxie et le traitement du paludisme à Plasmodium falciparum (12e Conférence de consensus en thérapeutique anti-infectieuse de la Société de Pathologie infectieuse de Langue Française HIA Bégin, Saint Mandé - 14 avril 1999).

Les complications liées à la méfloquine sont essentiellement neuropsychiatriques et peuvent être sévères. Leur fréquence est assez élevée (1/200 à 1/1700 traitements curatifs) (Cf infra +++).

Contre-indications
Aucune contre-indication absolue pour le traitement curatif.
En prophylaxie :
---- Insuffisance rénale ou hépatique sévère.
---- Femme enceinte ou absence de contraception efficace (Voir MAJ en bas de page)
---- Femme allaitante.
---- Enfant de moins de 15 kg.
---- Association avec: valproate de sodium.
En traitement prophylactique du paludisme Lariam® est contre-indiqué chez les patients présentant ou ayant présenté
  • une dépression
  • une anxiété généralisée
  • une psychose
  • une schizophrénie
  • des idées suicidaires
  • un comportement de mise en danger de soi-même
  • une tentative de suicide
  • ou tout autre trouble psychiatrique
  • des antécédents de convulsions, quelle qu’en soit l’origine.

    MISES EN GARDE SPECIALES ET PRECAUTIONS D'EMPLOI
    Troubles neuropsychiatriques

    La méfloquine peut entraîner des symptômes psychiatriques tels qu'une anxiété, une paranoïa, une dépression, des hallucinations ou une psychose. Des symptômes psychiatriques tels que des cauchemars, une anxiété aiguë, une dépression, une agitation ou une confusion mentale, doivent être considérés comme des prodromes d'effets indésirables plus graves.
    Des cas de suicide, d'idées suicidaires et de comportement de mise en danger de soi-même comme une tentative de suicide ont été rapportés
    ). En raison de la longue demi-vie d'élimination de la méfloquine, ces effets indésirables peuvent survenir et persister jusqu'à plusieurs mois après l'arrêt du médicament. Chez quelques patients, il a été rapporté des vertiges et des pertes d'équilibre qui ont persisté jusqu'à plusieurs mois après l'arrêt du médicament.
    Les patients traités en chimioprophylaxie du paludisme par méfloquine doivent être informés qu'en cas de survenue de tels effets ou en cas de changement de leur état mental durant l'utilisation de la méfloquine, ils doivent immédiatement arrêter le traitement et consulter un médecin, afin que la méfloquine soit remplacée par un traitement prophylactique alternatif du paludisme.
    Afin de réduire le risque de survenue de ces effets indésirables, la méfloquine ne doit pas être utilisée en traitement prophylactique chez des patients présentant ou ayant présenté un trouble psychiatrique.
    Une augmentation du risque d'apparition de syndrome neuropsychiatrique survenant après guérison d'un accès palustre sévère a été mise en évidence en Asie du Sud Est, chez des patients chez qui le traitement antipaludique administré par voie parentérale a été relayé par l'administration par voie orale de méfloquine. Il a été décrit des cas de convulsions, de confusion mentale, de psychose, de tremblements fins des extrémités. L'évolution a été favorable et sans séquelles après 1 à 10 jours. En conséquence, et dans la mesure du possible, il est préférable d'éviter l'utilisation de la méfloquine comme traitement de relais par voie orale au décours d'un accès palustre sévère.
    Brochure d’information à destination des professionnels de santé
    [Texte complet]



    LARIAM (Méfloquine)
    ---- 6 cp sécables à 250 mg
    ---- 6 cp à 50 mg
    Chimioprophylaxie : une prise hédomadaire 5 à 7,5 mg/kg. Elle doit être commencée 10 jours avant le départ et continuée 4 semaines (soit 4 prises ) aprés le retour
    ---- > 45 kg : 250 mg par semaine en une prise
    ---- 30 à 45 kg : 200 mg par semaine en une prise
    ---- 20 à 30 kg : 100 mg par semaine en une prise
    ---- 15 à 20 kg : 50 mg par semaine en une prise

    Traitement curatif de la crise
    Il nécessite des prises à 6 ou 8 heures d'intervalle
    ---- > 60 kg : 750 mg puis 500 mg puis 250 mg soit 1500 mg au total
    ---- 45 à 60 Kg : 750 mg puis 500 mg soit 1250 mg au total.
    ---- 15 à 45 kg : 25 mg/kg en 1 ou 2 prises.

    Voir : les effets secondaires des antipaludéens : [Lire]

    IMPACT MEDECINE N° 49/ 26 septembre 2003
    L'utilisation de la méfloquine à titre prophylactique peut être désormais envisagé chez la femme enceinte quelque soit l'âge de la grossesse. L'analyse d'un nombre élevé de grossesses exposées à du Lariam ° n'a révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier.
  • Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente