Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
HALFAN ®
Halofantrine

Tableau C - Non remboursé

Antipaludéen schizonticide utilisé dans le traitement du paludisme y compris les atteintes par Plasmodium falciparum ( MAJ 1999)
l'HALFAN n'est pas recommandé en prophylaxie.
L'HALFAN n'a plus été retenu pour le traitement présomptif du P. falciparumen zone chlorquino-résistance (zone 2 et 3) (cf infra)

Contre-indications
---- Grossesse et allaitement.
---- Précautions : Kalièmie, antiarythmiques, astémizole, terfénadine càd les " allongeurs de QT "

L'Halfan provoque chez certains patients un allongement de QT pouvant être responsable de torsade de pointe et de fibrillation ventriculaire. Ce risque est majoré par l'hypokaliémie et la prise d'autres médicaments (diurétiques +++).
Son utilisation nécessite donc un ECG et un ionogramme sanguin. Pour ces raisons il n'est plus recommandé comme traitement de réserve.


Présentation
---- 6 cp à 250 mg
---- Suspension buvable 45 ml à 20 mg/ml (1 mesure = 5 ml = 100 mg)

Posologie
Le traitement curatif nécessite 3 prises à 6 heures d'intervalle.
---- Adulte 500 mg par prise
---- Enfant > 40 kg : 500 mg/prise
---- Enfant 8 mg/kg/par prise

Effets indésirables
L’halofantrine (Halfan*) est impliquée principalement dans les atteintes cardiovasculaires (26%) prédominant chez les femmes (multiplié par 3,6 dans cette étude), hématologiques (21%), hépatiques (13%) et rénales (8%).
---- Troubles digestifs (5 à 7%)
---- Prurit et éruptions cutanées (2%)
---- Toux, céphalées, myalgies,...
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente