Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
Utilisation de la Crème EMLA ®
Chez l’adulte et la personne âgée

Evelyne Mlaquin-Pavan Infirmière spécialiste clinique, Hôpital Corentin Celton - Issy les Moulineaux,
Pascale Thibault , Cadre supérieur infirmier, CNRD - Hôpital Trousseau Paris

1. Définition :
La crème EMLAâ est une crème composée de deux anesthésiques locaux (lidocaïne et prilocaïne) agissant par diffusion et permettant une anesthésie locale transcutanée.
Son objectif est de diminuer, voire supprimer, au niveau de la peau et des muqueuses la douleur provoquée par des soins invasifs.
La crème EMLAâ est un produit pharmaceutique, il est nécessaire que son application soit soumise à une prescription médicale.

La crème EMLA se présente sous deux formes :
  • Tube de crème de 5g accompagné de pansements adhésifs cutanés.
    Une noisette = 0,5gr = 0,5ml
  • Patch prêt à l’emploi contenant 1g d'émulsion pour un pansement adhésif de 10 cm2
La crème peut aussi être maintenue en place par un morceau de tétine ou un doigtier coupé, enveloppé ensuite par du film alimentaire ou une bande de gaze peut être ajoutée. Cette méthode a l’avantage de ne pas provoquer de douleur lors de l’ablation du pansement adhésif. Indications :
  • Ponctions : veineuse, artérielle, lombaire, de chambre implantable ;
  • Injections : Intra dermo réaction, sous cutanée, intra-musculaire ;
  • Actes de dermatologie superficielle : exérèse de molluscum contagiosum, électrocoagulation, traitement au laser ;
  • Anesthésie des muqueuses génitales :
  • avant chirurgie superficielle : biopsie ou exérèse de lésions instrumentale ou au laser
  • avant infiltration d’un anesthésique local
  • Anesthésie locale des ulcères de jambe lors d’une détersion mécanique longue.
Contre indications et précautions d’emploi :
  • Hypersensibilité aux anesthésiques locaux ou à tout composant du pansement ;
  • Méthémoglobinémie congénitale ;
  • Porphyries,
  • Déficit en G6PD
  • Chez la femme enceinte (en l’absence de données suffisantes et par mesure de précaution).
Conditions à respecter :

Pour assurer une analgésie efficace de la peau, la crème doit impérativement être posée au minimum 1h avant le geste.

Dose recommandée
/site
Dose maximale
Temps d’application minimal
Temps d’application maximal
Durée d’efficacité après le retrait
2 à 3 g
(petites surfaces)
1 à 15 g pour 10 cm2
50g ou 50 patchs
1h en peau saine
30’ sur un ulcère ou une plaie
4 h
1 à 2 h

Pour une anesthésie des muqueuses génitales : appliquer 5 à 10g de crème pendant 5 à 10 minutes.
Pour une anesthésie des ulcères de jambe : appliquer 1 à 2g pour une surface de 10cm2 sans aller au-delà de 10g pendant 30 minutes en recouvrant d’un pansement hermétique. Cette utilisation est limitée à 8 applications successives pour un épisode ulcéreux.

Déroulement de l’acte :
Ne pas désinfecter la peau avant l’application.

Tube de crème :
Appliquer la crème en couche épaisse sur une peau saine et sèche, sans l’étaler,
Recouvrir d’un pansement occlusif type Tégaderm ou d’un morceau de tétine ou de doigtier entouré de film alimentaire lorsqu’il s’agit d’une anesthésie de la peau.
Pour les muqueuses, il n’est pas nécessaire de recouvrir d’un pansement occlusif.

Patch :
Appliquer la pastille contenant la crème sur la zone à anesthésier,
Appuyer sur le pourtour du pansement adhésif.
Respecter le temps de pose,
Laisser la peau à l’air libre 10 à 15 min s’il s’agit d’une ponction, ce délai facilite la recoloration de la peau et une meilleure visualisation de la veine.
Lorsqu’il s’agit des muqueuses, le geste doit être réalisé rapidement, car l’effet plafond ne dure que 15 à 20 minutes

Critères de sécurité :
Ne pas appliquer Emla® :
Lorsque le patient est traité par des médicaments méthémoglobinémiants,
en cas d’hypersensibilité aux anesthésiques locaux.
Ne pas utiliser Emla® de façon permanente sous un pansement engendrant de la douleur.

[Texte complet / cnrd.fr]
CNRD - CENTRE NATIONAL DE RESSOURCES DE LUTTE CONTRE LA DOULEUR
.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente