Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Colchicine : interactions et effets indésirables graves, parfois mortels
Communiqués de presse de la Revue Prescrire Numéro 294, avril 2008

Voir également : Mise en garde pour les spécialités à base de colchicine [Lire] (Ansm 2012 et 2016)

Rappel - NB
La colchicine est un vieux médicament, longtemps perçu comme un produit anodin. En fait, il s'agit d'un poison du fuseau : elle se fixe aux microtubules (liaison à la tubuline, protéine ubiquitaire) empêchant ainsi leur polymérisation et bloquant la mitose en métaphase. Elle a une concentration très élevée dans les globules blancs, ce qui modifierait plusieurs de leurs fonctions (chimiotactisme, phagocytose, dégranulation, etc.) et serait responsable de son effet anti-inflammatoire.
Ce mécanisme d'action particulier, s'il explique l'efficacité du produit, peut aussi entraîner une toxicité multiviscérale en cas de surdosage, assez fréquent dans le traitement de la goutte en raison d'une fenêtre thérapeutique étroite. À ce propos, l'ANSM a publié deux mises en garde en 2011 et 2013. Il faut en particulier éviter d'associer la colchicine aux inhibiteurs du cytochrome P450-A4 (macrolides, antifungiques imidazolés, isoniazide, vérapamil, certains anti- HIV, etc.) ainsi qu'à la ciclosporine, et éviter de l'administrer aux insuffisants rénaux et hépatiques graves.

Il faut aussi bien comprendre que la diarrhée n'est pas un effet indésirable inéluctable mais que c'est le premier signe de surdosage.
Sa survenue doit donc absolument faire baisser la posologie et parfois stopper le traitement. Les véritables intoxications aiguës sont rares en France (plus fréquentes dans les pays méditerranéens où le produit est plus largement distribué dans le cadre du traitement chronique de la maladie périodique) mais sont graves. Elles associent des atteintes neurologiques (convulsions…), digestives (diarrhées, vomissements…), cardiaques (choc cardiogénique), hématologiques (toxicité médullaire entraînant leucopénie et thrombopénie).

La colchicine est souvent utilisée dans le traitement de l’accès aigu de goutte, et dans certaines autres maladies, peu fréquentes comme la péricardite. Dans son numéro d’avril, Prescrire rappelle que la colchicine est un médicament dont les effets indésirables sont parfois graves : destruction de cellules sanguines, parfois mortelle ; insuffisance rénale ; altération des muscles ; troubles digestifs fréquents dont la diarrhée, qui est un signal de surdose ; etc.

L’apparition de ces troubles est favorisée par une insuffisance rénale, notamment chez les personnes âgées, ainsi que par l’association à certains médicaments : antibiotiques (notamment certains macrolides), anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), anti-hypertenseurs, médicaments hypocholestérolémiants (statines et fibrates), etc.

En cas de crise de goutte, un traitement par application de glace et prise de paracétamol, voire d’un AINS tel que l’ibuprofène, s’avère souvent déjà efficace.
En cas d’échec, la colchicine est parfois utile, en se limitant à la posologie minimale et en assurant une surveillance renforcée.

La survenue d’effets indésirables, notamment la diarrhée qui est un des effets indésirables les plus précoces, est à surveiller, en particulier chez les patients insuffisants rénaux et les personnes âgées.

La colchicine peut induire une neuro-myopathie, particulièrement en cas de greffe d'organe, d'insuffisance rénale ou de traitement par la ciclosporine. Un aspect de myopathie avec des salves myotoniques à l'EMG est en faveur de cette étiologie, dont le diagnostic est posé sur les modifications histologiques caractéristiques.
L'utilisation fréquente de la colchicine et la réversibilité potentielle de la myopathie qu'elle peut induire font de cette pathologie une entité à connaître et à évoquer, surtout chez les greffés.
(Bosca ME et coll. : Colchicin-induced myopathy : description of a series of 7 patients. American Academy of Neurology 60th annual meeting (Chicago) : 12-19 avril 2008.)
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente