Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Chloroquine : Nivaquine*

    :
  • Boîte de 20 ou de 100 comprimés de 100 mg
  • Boîte de 4 comprimés de 300 mg (réservé à l'adulte)
  • Sirop 25 mg/5ml (1 cuillère-mesure = 5 ml)
POSOLOGIES
Prophylaxie (traitement préventif)
ADULTES
• Pour la forme comprimé de 100 mg : le traitement doit être commencé la veille du départ et poursuivi pendant toute la durée du risque d'impaludation et pendant les 4 semaines suivant le retour : 1 cp de 100 mg/j.
• Pour la forme comprimé de 300 mg (réservé à l'adulte) : le traitement doit être débuté une semaine avant le départ en prenant 1 cp à 300 mg, deux fois dans la semaine, à jours fixes (par exemple le lundi et le jeudi) pendant toute la durée du risque d'impaludation et pendant 4 semaines aprés le retour en conservant le même rythme d'administration.
ENFANTS La posologie chez l'enfant est de : 1,7 mg/kg/j.
  • La forme sirop est recommandée chez les enfants de moins de 30 kg. Le traitement doit être débuté la veille du départ, poursuivi pendant toute la durée du risque d'impaludation et pendant 4 semaines aprés le retour.
  • En dessous de 10 kg, il sera donné 1 cuillère-mesure, 1 jour sur 2.
  • Si une dose a été omise ou rejetée, en totalité ou en partie, du fait de vomissements, il faut immédiatement compenser la quantité omise ou perdue.
CONTRE-INDICATIONS

Antécédents :
• hypersensibilité à la chloroquine ou à ses dérivés
• rétinopathies (sauf en cas de traitement curatif du paludisme dans la mesure où on ne dispose pas d'autre traitement).
Autres médicaments : En cas de prise de topiques gastro-intestinaux, prendre ces derniers à distance de la chloroquine (plus de deux heures si possible).

Situations particulières :
• la chloroquine peut être prescrite pendant la grossesse
• la chloroquine est excrétée dans le lait maternel. L'allaitement reste possible en cas de traitement curatif du paludisme.

Effets indésirables
• Rarement : prurit, céphalées, éruptions cutanées, pigmentation ardoisée, en particulier des ongles et des muqueuses, troubles digestifs.
• Possibilité d'aggravation de psoriasis, régressant à l'arrêt du traitement.
• Trés exceptionnellement : crises convulsives.
• Aux doses élevées, lors de traitements prolongés : troubles oculaires variables (troubles transitoires de l'accommodation, opacifications cornéennes régressant à l'arrêt du traitement, rétinopathies exceptionnellement réversibles), rarement neuromyopathies.

Précautions d'emploi
• Utilisation prudente de la chloroquine en cas d'insuffisance hépatique ou rénale (adapter la posologie), de psoriasis (aggravation des lésions)
• Chez les sujets atteints de porphyrie intermittente, la prise de chloroquine peut déclencher la survenue d'une crise aiguë.

Autres indications

- En rhumatologie :
Traitement symptomatique d’action lente de la polyarthrite rhumatoïde.

- En dermatologie :
Lupus érythémateux discoïde.
Lupus érythémateux subaigu.
Traitement d’appoint ou prévention des rechutes des lupus systémiques.
Prévention des lucites.
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente