Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Fondaparinux - Arixtra ®
[Texte complet] (pdf)

Présentation Boîte de 2, 7 ou 10
ARIXTRA 5 mg/0,4 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
ARIXTRA 7,5 mg/0,6 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
ARIXTRA 10 mg/0,8 ml, solution injectable en seringue pré-remplie

Indications
Traitement des thromboses veineuses profondes (TVP) aiguës et des embolies pulmonaires (EP) aiguës, à l’exclusion des patients hémodynamiquement instables ou des patients nécessitant une thrombolyse ou une embolectomie pulmonaire.

A retenir
La non-infériorité du fondaparinux (ARIXTRA : 1 injection SC par jour) a été établie en termes d'incidence des récidives des événements thromboemboliques veineux symptomatiques, d'une part dans le traitement des thromboses veineuses profondes aiguës durant trois mois en comparaison à l'énoxaparine (2 injections SC par jour) et d'autre part dans le traitement d'une embolie pulmonaire aiguë durant trois mois et par rapport à une HNF.
La tolérance (notamment la survenue des hémorragies majeures n'a pas différé entre les traitements.par HBMP

Aucune thrombopénie d'origine immuno-allergique n'a été observée dans les études cliniques ayant évalué le fondaparinux (12 000 patients) et depuis sa commercialisation (données de pharmacogivilance disponibles pour près de 350 000 patients).

Posologie
une injection sous-cutanée par jour
  • 7,5 mg pour les patients dont le poids est compris entre 50 et 100 kg 5 mg pour les patients dont le poids est inférieur à 50 kg 10 mg pour les patients dont le poids est supérieur à 100 kg

    Le traitement sera poursuivi pendant au moins 5 jours et jusqu’à ce que la posologie adéquate du traitement anticoagulant oral instauré en relais soit atteinte (International Normalized Ratio compris entre 2 et 3).

    Un traitement anticoagulant concomitant par voie orale doit être instauré dès que possible et généralement dans les 72 heures.
    La durée moyenne d’administration dans les études cliniques a été de 7 jours et l’expérience clinique au-delà de 10 jours est limitée.

    Populations particulières
    • Sujets âgés : aucune adaptation posologique n’est nécessaire. Chez les patients de 75 ans et plus, Arixtra doit être utilisé avec précaution, du fait de la dégradation de la fonction rénale liée à l’âge.
    • Insuffisance rénale: Arixtra doit être utilisé avec précaution chez les patients ayant une insuffisance rénale modérée.
      Il n’y a pas d’expérience dans le sous-groupe des patients de poids élevé (> 100 kg) et ayant une insuffisance rénale modérée (clairance de la créatinine comprise entre 30 et 50 ml/min).
      Dans ce sous-groupe, après une posologie initiale de 10 mg une fois par jour, une diminution de la posologie quotidienne à 7,5 mg peut être envisagée sur la base des données de modélisation pharmacocinétique.
    • ARIXTRA ne doit pas être utilisé chez les patients ayant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min).
    • Insuffisance hépatique : aucune adaptation posologique n'est nécessaire. Chez les patients ayant une insuffisance hépatique sévère, ARIXTRA doit être utilisé avec précaution.
    • Pédiatrie : la tolérance et l'efficacité chez les patients de moins de 17 ans n'ont pas été étudiées.


    Il n’y a pas de réaction croisée avec le sérum des patients ayant une TIH. La surveillance plaquettaire n’est plus requise pour la majorité des patients.
    Cependant le rapport efficacité/effets indésirables du fondaparinux n’a pas été spécifiquement évalué en cas d’antécédents de TIH et sa prescription n’est pas actuellement préconisée (cf. A.M.M.) chez ces patients. Par ailleurs, le risque de TIH est plus faible sous HBPM (0,1% à 1%) que sous HNF (1 à 5 %).

    Sur DFM
    [Texte complet / RCP
  • .
    Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente