Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
Adrénaline solution injectable IM en auto-injecteur
,ANSM rappel des règles de bon usage - 5 février 2013
[Texte complet]

Ces médicaments sont indiqués dans le traitement d'urgence du choc anaphylactique provoqué par les allergies d'origine alimentaire, médicamenteuses ou liées à des morsures ou piqûres d'insectes. Ils sont également indiqués dans les réactions liées à d'autres allergènes, ainsi que dans le choc anaphylactique idiopathique ou induit par un exercice physique.

Suite à la commercialisation récente en France d'un nouveau dispositif d'auto-injection d'adrénaline, l'ANSM (Agence de sécurité du médicament et des produits de santé) souhaite rappeler les règles de bon usage de ces dispositifs.

Deux médicaments permettant l'auto-injection d'adrénaline sont disponibles en France :
  • ANAPEN 0,15 mg/0,3 ml solution injectable en seringue préremplie indiquée chez les enfants de 15 à 30 kg.
  • ANAPEN 0,30 mg/0,3 ml solutions injectables en seringue préremplie indiquée chez l'adulteet enfant de plus de 30 kg)..
  • JEXT 150 µg/0,3 ml solution injectable en stylo prérempli indiquée chez les enfants de 15 à 30 kg
  • JEXT 300 µg/0,3 ml solutions injectable en stylo préremplie indiquée chez l'adulte et enfant de plus de 30 kg.
L'ANSM rappelle que le traitement du choc anaphylactique est une urgence thérapeutique. L'adrénaline doit être injectée en IM (intramusculaire), précocement et aux bonnes doses, dans la partie antérolatérale de la cuisse, au travers des vêtements ou directement au travers de la peau. Dans certains cas, une dose unique ne suffit pas à inverser les effets d'une réaction allergique aiguë et une injection supplémentaire peut s'avérer nécessaire, après un délai de 10 à 15 minutes.

Pour cette raison, l'ANSM recommande aux patients de disposer de 2 seringues ou stylos d'adrénaline (ANAPEN est présenté en boîte de 2 seringues préremplies).
Pour la patient, Immédiatement après l’administration de l’adrénaline en auto-injecteur, il est important de rechercher une aide médicale en prévenant le médecin traitant, l’hôpital le plus proche ou en appelant une ambulance. Le professionnel de santé devra être informé de l’administration d’adrénaline en intramusculaire et devra récupérer le dispositif utilisé.
Dans les cas où aucune amélioration clinique ne serait survenue après administration de deux doses, le patient devra consulter les services d’urgences (Samu/Smur) et si possible rester en position allongée en surélevant les membres inférieurs jusqu’à l’arrivée des secours.
Un suivi médical est indispensable après administration du produit.

:
Point d'information - Adrénaline en auto-injecteur,
ANSM (5 février 2013)
[Texte complet]
.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente