Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
INSPRA ® - éplérénone
Antagoniste de l’adostérone
Avis du 18 septembre 2013

Revoir : L’éplérenone dans le traitement de l’insuffisance cardiaque [Lire]

Pas d’avantage clinique démontré dans l’insuffisance cardiaque de classe II NYHA.

INSPRA, en complément du traitement optimal standard, a désormais l’AMM pour réduire le risque de morbi-mortalité cardiovasculaire chez les adultes atteints d’insuffisance cardiaque de classe II (NYHA) avec dysfonctionnement systolique ventriculaire gauche (FEVG <=30 %).
Il n’a pas demontré d’avantage par rapport a la stratégie thérapeutique de prise en charge comprenant la spironolactone (ALDACTONE et génériques).

Service Médical Rendu (SMR) Important
La Commission considère que le service médical rendu par l’éplérénone (INSPRA) est important dans l’extension d’indication « en complément du traitement optimal standard, pour réduire le risque de morbi-mortalité cardiovasculaire chez les patients adultes atteints d’insuffisance cardiaque de la classe NYHA II (chronique) avec dysfonctionnement systolique ventriculaire gauche (FEVG <= 30%) ».

Amélioration du service médical rendu (ASMR) = V càd absence d'ASMR
La Commission considère que chez les patients de la classe NYHA II (chronique) avec dysfonctionnement systolique ventriculaire gauche (FEVG <= 30%), INSPRA n’apporte pas d’amélioration du service rendu (ASMR V, inexistante) dans la stratégie thérapeutique de prise en charge comprenant notamment la spironolactone (ALDACTONE et génériques).

SYNTHÈSE D’AVIS DE LA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE [Lire]
[Lien HAS]
.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente