Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
PALUDISME - DIAGNOSTIC
Juillet 2007 - Dr H. Raybaud

Le paludisme est une urgence médicale ++++

SEMIOLOGIE

---- Tout patient revenant d'une zone impaludée et présentant un $ " infectieux " est de principe suspect de paludisme ( et d'hépatite B ) et doit être bilanté voire traité comme tel
---- $ fébrile classiquement intermittent mais trés souvent atypique, banal.
---- Céphalées, courbatures, diarrhée, vomissments...

NB NB NB NB
Pour les patients de retour d'une zone de co-circulation des virus chikungunya et dengue, ces pathologies doivent également être recherchées en raison de la similarité de leur symptomatologie clinique.
BIOLOGIE

---- Nfs, Profil enzymatique hépatique, Hémocultures
---- Goutte épaisse et/ou frottis sanguin.

NB : La négativité d'un échantillon sanguin, surtout, si le prelèvement a été effectue en dehors d'un pic fébrile, ne suffit pas à affirmer l'absence de paludisme. Il faut soit répéter le prelèvement soit traiter de principe sur la seule clinique et le risque estimé.
NB : Evaluer le risque de MST de voyage ( hépatite B +++) = risque HIV
Devant toute suspicion de syndrome «dengue like »
il est demandé aux médecins de prescrire systématiquement 2 prélèvements :
Pour les patients voyageurs ne pas oublier le risque paludisme
  • 1er prélèvement :
    Dans tous les cas : Sérologie (IgM et IgG) Dengue ET Chikungunya
    Et si date début symptômes < 5 j rajouter RT-PCR Dengue ET Chikungunya

  • 2ème prélèvement (15 jours plus tard):
    si 1er résultat douteux: sérologie (IgM et IgG) Dengue ET Chikungunya
Il est important également que les personnes se voyant prescrire une confirmation biologique se rendent au laboratoire d’analyse.

Syndrome « dengue like »
Fièvre d’apparition brutale (>38.5) avec association de un ou plusieurs symptômes non spécifiques suivants :
douleurs musculo-articulaires, manifestations hémorragiques, céphalées frontales,
asthénie, signes digestifs, douleur rétro-orbitaire, éruption maculo-papuleuse.

TRAITEMENT

---- Le traitement peut être différent suivant la zone ( groupe 1,2 ou 3 )
---- Ne pas hésiter à hospitaliser ( enfant, neuropaludisme, femme enceinte... ). Controler les proches s'ils ont également voyagé.
---- Ne pas hésiter à traiter sur les seuls éléments cliniques et la notion de risque càd même avec un résultat négatif.
Voir les rubriques paludisme dans fmc infectiologie
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente