Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
PALUDISME - ASAQ
artésunate (AS) - amodiaquine (AQ),

2mars 2007

Un nouveau traitement simplifié et bon marché contre le paludisme, qui tue chaque année plus d'un million de personnes dans le monde, va être mis à la disposition des populations défavorisées, fruit d'un partenariat entre le groupe pharmaceutique Sanofi-Aventis et la fondation DNDi. Non breveté, ce traitement coûtera moins de 1 dollar pour l'adulte et 0,50 dollar pour l'enfant (marché public), pour un traitement complet sur trois jours. ASAQ est l’une des ACT à dose fixe développées grâce au projet FACT (Fixed-dose, Artemisininbased Combination Therapy – combinaisons à dose fixe à base d’artémisinine) géré par la fondation DNDi (Drugs for Neglected Diseases initiative).
La fondation DNDi est une organisation à but non-lucratif fondée en 2003 à l'initiative de MSF. Sanofi-Aventis est le numéro quatre mondial de la pharmacie.

Pour améliorer l’observance du traitement par le patient et diminuer les risques de résistance, l’utilisation du médicament doit être la plus simple possible. La combinaison à doses fixes évite le risque que les patients ne prennent que l’un des deux composants actifs. La nouvelle formulation permet de limiter le traitement pour un adulte à 2 comprimés par jour en une prise pendant 3 jours au lieu de 8 comprimés par jour.

Pour les nourrissons et enfants, la posologie est d’1 comprimé par jour pendant 3 jours. Ces comprimés peuvent être facilement écrasés et mélangés à des liquides ou à de la nourriture semi-liquide, ce qui facilite grandement leur utilisation chez l’enfant.

Cette association à dose fixe est un réel progrès par rapport aux médicaments actuels, séparés ou en co-blisters.
Voir le texte complet : /www.dndi.org] ou copie locale [Lire] (pdf)

Rappel : Le paludisme en quelques chiffres
Le paludisme (ou malaria) est l’une des trois maladies désignées par l’OMS comme les plus importantes en Afrique, aux côtés du VIH /Sida et de la Tuberculose. Le paludisme ampute 25% des revenus des ménages en Afrique.
Le paludisme est présent dans 100 pays et menace près de la moitié de la population mondiale..
Chaque année, entre 350 et 500 millions de cas de paludisme surviennent dans le monde, causant plus d’un million de décès, principalement des enfants en Afrique sub-saharienne.
Le paludisme est la cause principale de décès chez les enfants de moins de 5 ans en Afrique, où l’on estime que chaque jour 3000 enfants meurent des suites d’un accès palustre, soit un enfant toutes les 30 secondes.
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente