Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
MYCOPLASMES
Ureaplasma urealyticum (UU) - Mycoplasma hominis (MH)
Recommandations Centers for Disease Control (CDC)
Morb. Mortal. Wkly Rep, 1998; 47 n°RR-1
MAJ 2008

Ureaplasma urealyticum et Mycoplasma genitalium ou hominis sont responsables d'urétrite masculine. Ils ont été impliqués dans des stérilités masculines, avec des bactéries anaérobies Fusobacterium nucleatum et Bactoroïdes fragilis (Dr B. Molnar Unviveristé Albert Szent-Györgi) , par inhibition de la mobilité des spermatozoïdes
Potentiellement pathogène chez la femme surtout lorsqu'il est retrouve a des taux > 103 UFC (vaginites, cervicites mais aussi endométrites et salpingites).
Mycoplasma hominis est incriminé dans les vaginoses et vaginites bactériennes et dans quelques cas de salpingite
Leur pathogénicité n'est pas encore totalement élucidée.

URETRITE ,VAGINITES ET CERVICITES A UREAPLASMA UREALYTICUM

La pathogénicité d'Ureaplasma urealyticum est difficile à préciser.
¡ Le germe est répandu dans le tractus génital des hommes et femmes ayant une vie sexuelle active.
Souvent associe a d'autres germes : Chlamydiae, Candida, Trichomonas.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente