L'ehrlichiose
Auteur : Pr P. Brouqui (oct. 1998)

L'ehrlichiose est une maladie émergente.
L'ehrlichiose granulocytique humaine n'a été reconnue qu'en 1995. Les tiques qui transmettent ces infections (Ixodes ricinus en Europe) ne sont pas le réservoir des bactéries, mais uniquement le vecteur.

Sur le plan clinique, le tableau de l'ehrlichiose est peu spécifique. Après une période d'incubation de une à trois semaines (en moyenne huit jours), apparaissent en effet des manifestations peu évocatrices :
  • fièvre (constante),
  • syndrome pseudogrippal avec arthromyalgies, céphalées, sueurs.
  • L'éruption cutanée est relativement rare.

    Le bilan biologique met en évidence une thrombopénie dans 83% des cas, une leucopénie chez 58% des patients et une anémie dans la moitié des cas. L'ehrlichiose est parfois une maladie grave. En raison du manque de spécificité des caractéristiques cliniques de l'ehrlichiose, son diagnostic doit être évoqué systématiquement lorsqu'une fièvre apparaît après une morsure de tique, particulièrement en zone endémique pour la maladie de Lyme.

    Actuellement, le traitement recommandé est la doxycycline.
  • Accueil Nouveautéswbm@esculape.com Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente