Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
les babésioses ou piroplasmoses
Source

Les babésioses sont des maladies cosmopolites causées par des hémoprotozoaires, parasites des hématies, transmises par des tiques. Il s’agit de maladies d’animaux domestiques ou sauvages, Les babésioses humaines sont rares, mais leur fréquence augmente : il s’agit de maladies émergentes.

Les babésioses sont des maladies des pays tempérés. Quelques cas ont été rapportés en zones subtropicales (pour le continent africain : l’Afrique du sud).

Le diagnostic parasitologique des babésioses repose sur l’analyse des frottis sanguins et la ressemblance avec le paludisme a souvent égaré le diagnostic : présence d’anneaux intra érythrocytaires. C’est essentiellement l’absence de pigment (hémozoïne) intraérythrocytaire qui fait la différence avec Plasmodium falciparum.

Il y a deux formes géographiques des babésioses :
  • la forme américaine à Babésia microti, agent de la babésiose des rongeurs,
  • la forme européenne à Babesia divergens, agent de la babésiose bovine (la France est le pays le plus touché)
La babésiose observée en Europe se manifeste par une fièvre d’apparition brutale avec frissons, lombalgies, sueurs profuses, céphalées, douleurs abdominales, une anémie hémolytique aiguë avec hémoglobinurie, ictère et insuffisance rénale..

Elle atteint surtout les malades splénectomisés et les immunodéprimés (VIH, traitement par corticoïdes) . Elle est fréquemment mortelle.

Le diagnostic parasitologique est un diagnostic d’urgence. Les frottis peuvent être complétés en urgence par un QBC, une PCR. La sérologie (IFI) permet un diagnostic rétrospectif..

Le traitement associe clindamycine et quinine ou atovaquone et azithromycine, associé si besoin à une exsanguino-transfusion.

Il n’y a pas de vaccin. La prophylaxie repose sur la lutte contre les piqures de tiques : réepoellents (DEET)et port de vêtements longs imprégnés de perméthrine.
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente