guide1 herpes
GUIDE PRATIQUE N°1
" L'HERPES, parlons en "

L'HERPES est une maladie très répandue dans le monde entier.
  • En France, on estime qu'environ 10 millions de personnes sont touchées, à des degrés et des locations diverses.

  • L'herpès labial (des lèvres) est le plus courant. Il revêt le nom de " bouton de fièvre " bien connu.
    C'est l'herpès du visage le plus fréquent mais certaines formes sont plus sévères ( atteinte des yeux)

  • L'herpès génital c'est à dire celui qui touche les paries sexuelles et avoisinantes (fesses, dos), concernerait plus de 2 millions de personnes en France.
    C'est une maladie sexuellement transmissible et les crises récidivantes peuvent être à l'origine de douleurs et d'inconfort psychologique qui altèrent la qualité de vie.

  • L'HERPES EST UNE MALADIE VIRALE

    Le virus de l'herpès est une particule infectieuse extrêmement petite qui se multiplie dans l'organisme.
    Ce virus s'appelle Herpès Simplex Virus (HSV).
    Il en existe 2 types:
  • Le virus de type 1 (HSV1) responsable de la majorité des herpès situés au dessus de la taille. Il correspond généralement à l'herpès labial, c'est à dire le classique bouton de fièvre.
    Ce virus peut également se développer sur d'autres parties du visage comme les yeux.

  • Le virus de type 2 (HSV2) correspond le plus souvent à l'herpès génital.
    Il touche généralement les parties sexuelles mais peut également se développer sur les fesses et les cuisses.
  • L'HERPES EST UNE MALADIE A RECIDIVES

    Le virus de l'herpès reste à vie dans l'organisme. On peut apprendre à contrôler ses effets; on ne peut jamais s'en débarrasser définitivement
    Les récidives ou poussées ou crises réapparaissent presque toujours au même endroit.
    La douleur est généralement moins sévère que lors du premier contact avec le virus.
    Ces récidives, souvent précédées de signes annonciateurs, obéissent à des rythmes très variables d'une personne à l'autre et même d'une période à l'autre de son existence. Généralement, plus on s'éloigne du premier contact avec le virus, moins les crises sont fréquentes.
    Moins de 10% des personnes présenteront des récidives tout au long de leur vie.

    Certaines circonstances favorisent les crises
  • La fièvre
  • Le stress ou une vive émotion
  • La fatigue, le décalage horaire
  • La consommation d'alcool
  • Les règles
  • L'exposition au soleil
  • Les relations sexuelles
  • Un traumatisme local (extraction d'une dent, irritation sexuelle)
  • PORTEUR DU VIRUS SANS LE SAVOIR
    Certaines personnes peuvent avoir été contaminées par le virus et ne jamais développer de symptômes d'herpès.
    Malgré cette absence de symptômes, la contagiosité demeure possible


    L'HERPES EST UNE MALADIE CONTAGIEUSE

    Comme de nombreuses maladies virales, l'herpès est une maladie très contagieuse.
    Le risque de contagion est plus important si le partenaire est en période de " poussée " ( c'est à dire avec des lésions cutanées, des lèvres ou des organes sexuels).
    Il existe toutefois un risque de transmission en dehors de ce périodes symptomatiques c'est à dire alors qu'aucun symptôme n'est apparent.
  • Pour l'herpès labial (bouton de fièvre), la contamination se fait généralement entre l'âge de 6 mois à 4 ans par un simple par un baiser.
    On estime de que 70 à 90% de la population a été en contact avec le virus HSV1 mais cela ne veut pas dire que toutes ces personnes développeront un jour des boutons de fièvre.
    Les facteurs déclenchant des récidives sont les mêmes (soleil, froid, stress, règles, etc...)

  • Pour l'herpès génital, la contamination se fait lors d'un rapport sexuel avec une personne présentant des lésions sur le sexe ou simplement porteuse du virus. Ce premier contact avec le virus passe totalement inaperçu dans 9O% des cas.. En revanche, lorsqu'il se déclare, ile se manifeste généralement par des signes très douloureux au niveau du site de l'infection (sexe, cuisse, fesses) bien souvent accompagnés de fièvre, de maux de tête et de douleurs au ventre.

  • De l'herpès labial à l'herpès génital
    Un rapport sexuel mettant en contact la bouche avec le sexe peut être à l'origine d'une transmission de l'herpès labial vers les parties sexuelles ( 10 à 30% des herpès génitaux). L'inverse est également possible.<

  • RECONNAITRE L'HERPES GENITAL

    La plupart du temps, un porteur de virus de l'herpès va " sentir " arriver la crise.
    Cela commence par des douleurs, des picotements, des brûlures sur les organes sexuels ou à proximité (fesses, cuisse, anus,..). Des douleurs peuvent être ressenties au passage de l'urine.
    Ces signes sont parfois accompagnés de fièvre, de courbatures, de maux de tête et de ventre.

    CHEZ LA FEMME
    Les symptômes peuvent être accompagnées de pertes vaginales.
    Une rougeur apparaît au niveau du vagin suivies de vésicules (ou petites cloques) groupées en bouquet.
    Ces vésicules, chargées de virus, sont très fragiles. Elles se rompent et provoquent des petites plaies à vif, parfois très douloureuses. La cicatrisation n'intervient qu'au bout d'une dizaine de jours et la croûte qui s'est formée tombe.
    Chez certaines femmes, l'herpès peut se manifester dans le vagin et même sur le col de l'utérus ce qui rend le diagnostic difficile car les signes sont internes et peu visibles à l'oeil nu.

    CHEZ LA FEMME ENCEINTE
    Une femme enceinte porteuse d'un herpès génital ( ou si c'est le cas de son partenaire) doit en informer rapidement son médecin. Il existe en effet un risque important de transmission de la maladie lors de l'accouchement. L'herpès du nouveau-né peut avoir de très graves conséquences sur son état de santé.
    Voir Guide N°2 : Herpès et grossesse

    CHEZ L'HOMME
    Les symptômes sont souvent moins douloureux et plus rapides à passer.
    Les zones touchées se situent en général sur le pénis, sur le prépuce ou entre les deux.
    Les lésions cutanées sur les testicules sont particulièrement gênantes et longues à cicatriser.

    Tout retard dans la consultation peut rendre le diagnostic plus difficile. Il est très important de consulter son médecin dés l'apparition des premiers symptômes

    Les symptômes de la première crise et des rechutes sont les mêmes. Ils sont moins prononcés lors des récidives

    D'autre l'herpès peut être confondu avec d'autres maladies des organes sexuels, notamment les mycoses


    En pratique : Herpès : A faire et à éviter

    .
    Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente