Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente

Bilharzioses
(en cours de validation)
http://www.med.univ-rennes1.fr/etud/hepato-gastro/bilharzioses.htm


2.  Bilharzioses

     A)  Agent causal
      · les bilharzies (shistosomes) sont des vers plats non segmentés (trématodes).
      · 5 espèces sont pathogènes pour l'Homme
        - Shistosoma haematobium (Sh) => bilharziose uro-génitale.
        - Shistosoma mansoni (Sm) et intercalatum (Si) => b. intestinale.
        - Shistosoma japonicum (Sj) et mekongi (Sk) => b. hépato-splénique et artério-veineuse.
      · Répartition
        => Shistosoma haematobium
            - Afrique intertropicale, Madagascar, Vallée du Nil, Moyen-Orient.
        => Shistosoma mansoni
            - Afrique intertropicale, Egypte, Antilles, Ouest de l'Amérique du Sud.
        => Shistosoma intercalatum
            - Afrique centrale.
        => Shistosoma japonicum et mekongi
            - Extrême-Orient (Japon, Chine, Cambodge).
     B)  Cycle
      · Hôte définitif : Homme.
      · Parasite éliminé sous forme d'œufs dans le milieu extérieur, par les selles (Sm, Sj, Si, Sk) ou par les urines (Sh).
      · Dans l'eau douce à 25°C, les œufs éclosent et libèrent un embryon cilié (miracidium) qui pénètre dans un mollusque (hôte intermédiaire) spécifique selon l'espèce.
      · Après 4 semaines, ces mollusques vont libérer des larves dites furcocercaires qui infestent l'Homme par pénétration transcutanée active quand il est au contact de l'eau douce.
      · Chez l'Homme, après migration cardiaque droite et pulmonaire, les larves deviennent en 2 mois adultes et sexuées.
      · Ces parasites s'accouplent dans le système veineux porte.
      · Les femelles gagnent ensuite, à contre-courant, par la veine mésentérique inférieure :
          - Les plexus veineux péri-vésicaux (Sh).
          - Les plexus veineux péri-coliques et péri-rectaux (Sm, Si).
          - Le territoire veineux mésentérique supérieur (Sj, Sk).
      · Les œufs pondus dans ces territoires vasculaires gagnent par migration transtissulaire, les organes creux (côlon, rectum ou vessie) par où ils sont éliminés à l'extérieur.
    C)  Réservoir, transmission, contagiosité
      · Les enfants (baignades), les cultivateurs et les personnels de travaux d'irrigation, les femmes (travaux domestiques) sont spécialement exposés. Les touristes le sont occasionnellement (passage des gués).
      · Contamination lors du contact de la peau avec des eaux douces et calmes infestées, lors de baignades, lessives, pêche...
      · Transmission favorisée par la pollution fécale des eaux.
      · Homme = principal réservoir, le seul pour Sh.
     D)  Pathogénie
      · Liée à la migration intratissulaire des œufs, autour desquels peuvent se former des granulomes inflammatoires.
      · Les lésions évoluent spontanément vers la fibrose cicatricielle des tissus.
     E)  Clinique (concernant Shistosoma mansoni)
      · Phase de pénétration cutanée (dermatite)
        => Prurit localisé ou généralisé.
        => Eruption urticarienne.
        =>± Fièvre dans les 30 min suivant la lésion de la peau.
      · Phase d'invasion (toxi-infection)
        => Survient 1-6 semaines après la pénétration.
        => Correspond à la migration des vers et n'est pas toujours apparente.
        => Hyperéosinophilie +++.
        => Signes fonctionnels
            - Asthénie.
            - Fièvre ++, arthralgies.
            - Obnubilation.
        => Signes cutanés
            - Oedème cutané fugace (diagnostic différentiel = Loa loa).
            - Dyspnée asthmatiforme.
            - Hépato-splénomégalie rapidement.
      · Phase d'état
        => Localement
            - Diarrhée banale, mucosanglante, sanglante.
            - Ténesme.
        => A distance (lié au granulome du foie)
            - HTP.
            - Hépatomégalie avec splénomégalie secondaire.
            - Hépatalgie.
            - A terme :   - Hémorragies digestives.
                - Encéphalopathie hépatique.
     F)  Diagnostic
      Notions de vie ou de séjour en zone d'endémie et de circonstances favorables à une contamination sont les éléments d'orientation essentiels.
      1)  Diagnostic de certitude
        · NFS
          => Hyperéosinophilie.
        · Rectoscopie
          => Grains de riz.
        · Recherche des œufs à 6 semaines
          => Dans les selles
              - Coproculture.
          => Dans les urines
              - Recueil des urines des 24h.
              - Recueil des urines du matin, après effort de compression de la sangle abdominale (pression de la vessie).
      2)  Diagnostic indirect
        · Immunofluorescence positive au 1/200ème.
        · Immuno-électrophorèse
          => ARC 4 : Sh.
          => ARC 8 : Sm.
     G)  Traitement
      · Biltricide(R) : 40 mg/kg en 1 à 3 fois et en 1 seul jour.
        => Pour toutes les espèces.

Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente