Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
SIGMOÏDITE DIVERTICULITE AIGUË

- représente la complication aiguë d'une diverticulose connue ou non.
Elle touche environ 12 à 20 % des patients porteurs de diverticules et le diagnostic différentiel avec un cancer colique est parfois difficile.

La diverticulose consiste en la présence de diverticules, sorte de hernies de la muqueuse intestinale à travers la paroi musculaire. Elles sont généralement multiples surtout sur le colon gauche et principalement le sigmoïde. La présence des diverticules est une anomalie, acquise au cours de l’existence. On estime que 40% des personnes de plus de 60 ans ont des diverticules coliques.
Voir également : La diverticulose colique

SEMIOLOGIE

$ abdominal aigu fébrile ( Peudo appendicite à gauche ) éventullement associé à une hémorragie digestive.
L'Hospitalisation est le plus souvent justifiée et un Scanner en urgence est indispensable à la recherche d'un abscès.

DIAGNOSTIC

L'ASP + échographie peuvent être contributif mais le meilleur examen est le scanner abdominal avec une opacification colique et injection de produit de constraste au temps veineux (95 %)

TRAITEMENT
En l’absence d’abcès (appréciée sur les signes d’examen et le scanner) le traitement est antibiotique, seul.
---- ROCEPHINE 1 g/j ou Fluoroquinolone + FLAGYL 1,5 g/J
---- Amoxicilline + aminoside.
---- Amoxicilline + fluoroquinolone
On attend ainsi la résolution de la crise. Elle est obtenue dans 80 à 90% des cas en 2 à 3 jours
. S’il s’agissait de la première poussée franche, qu’elle n’était pas trop sévère, et pourvu que sa résolution ait été complète, sans récidive précoce, il n’est pas justifié de proposer une résection chirurgicale.

En présence d'un abcès (sauf s'il est trés petit), outre l'antibiothérapie, la ponction sous scanner doit être envisagée car une chirurgie en urgence est source de grave complications septiques et nécessite une stomie provisoire.

Si une sigmoïdectomie est programmée, elle a généralement lieu à distance de l'episode.

En conclusion, la maladie diverticulaire, bénigne dans sa forme la plus simple, peut mettre en jeu le pronostic vital par des complications évolutives dont la seule chance de guérison est le traitement chirurgical décidé au bon moment. C’est pourquoi compte-tenu de la gravité de certaines de ces complications, l’attitude actuelle préconise une intervention radicale précoce dans les sigmoïdites diverticulaires après la deuxième poussée, ou même dès la première lorsqu’elle est sévère, chez les patients jeunes ou les sujets à risque.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
CE="Arial" SIZE=1>Page précédente