Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP)
chez l’adulte

Texte complet : [Lire] (HAS 2009)

MAJ 2016
Effets indésirables des traitements prolongés par inhibiteur de la pompe à protons
[Lire]

Cinq molécules sont actuellement disponibles, dont trois sont génériquées.
  • Esoméprazole (Inexium ®). Demi-dose : 20 mg. Pleine dose : 40 mg.
  • Lansoprazole (Lanzor ®, Ogast ®, Ogastoro ® et génériques). Demi-dose : 15 mg. Pleine dose : 30 mg.
  • Oméprazole (Mopral ®, Zoltum ®, génériques). Demi-dose : 10 mg. Pleine dose : 20 mg.
  • Pantoprazole (Eupantol ®, Inipomp ® et génériques). Demi-dose : 20 mg. Pleine dose : 40 mg.
  • Rabéprazole (Pariet®). Demi-dose : 10 mg. Pleine dose : 20 mg.
L'ESSENTIEL

Les IPP ont quatre indications:
  • traitement du reflux gastro-oesophagien (RGO) et de l’oesophagite par RGO.
  • prévention et traitement des lésions gastroduodénales dues aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) chez les patients à risque.
  • éradication d’Helicobacter pylori et traitement des ulcères gastroduodénaux.
  • le syndrome de Zollinger-Ellison, maladie grave et rare.
  • Pas de différence d’efficacité et de tolérance entre les IPP
  • Rien ne permettant de recommander un IPP plutôt qu’un autre dans une indication donnée et les coûts de traitement étant différents,


  • Un nombre important de prescriptions d’IPP sont faites dans des situations cliniques hors AMM.
    En l’état actuel des connaissances, ces prescriptions sont injustifiées, notamment dans :
    • la dyspepsie fonctionnelle (sauf si un RGO est associé) ;
    • la prévention des lésions gastroduodénales dues aux AINS utilisés dans le cadre d’affections aiguës chez des patients non à risque (moins de 65 ans, sans antécédent ulcéreux et n’étant traités ni par antiagrégant plaquettaire, ni par anticoagulant, ni par corticoïde).
Texte complet : [Lire] (HAS 2009)

.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente