Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Résultats étude MISSION
(Ménopause : rISque de cancer du SeIn, mOrbidité et prévaleNce)
Newsletter Ménopause
Par aimable autorisation
et

Cette grande étude nationale conduite par la F.N.C.G.M., basée sur le bénévolat des gynécologues, est menée chez plus de 6600 femmes ménopausées pour obtenir des données françaises sur le thème « Ménopause, Morbidité et THS ».

Cette étude comporte deux parties (historique et prospective) dont l’objectif est principalement de déterminer la prévalence puis l’incidence du cancer du sein chez des femmes suivies par un gynécologue, selon qu’elles reçoivent ou non un THS à la française (estradiol éventuellement associé à un progestatif à l’exclusion du médroxyprogestérone acétate (MPA) et des dérivés 19 nor-testostérone).

La phase historique de l’étude MISSION a permis d’inclure et d’analyser 6755 patientes dont 3383 dans le groupe sous « THS à la française » et 3372 dans le groupe non traité. Les principaux résultats de cette phase historique en termes de prévalence du cancer du sein ont fait l’objet de deux publications (1, 2).

La phase prospective de l’étude MISSION a été mise en place depuis le 5 janvier 2004 afin d’estimer l’incidence du cancer du sein (3).

Résultats de ce suivi prospectif N° 1 sur la période allant du 5 janvier 2004 au 30 Juin 2006.

LA COHORTE ETUDIEE

6755 femmes ont été incluses.
Sur ces 6755 patientes MISSION, nous avons obtenu des nouvelles au moins une fois pour 4949 d’entre elles (2693 Exposées et 2256 Non Exposées) durant la phase de suivi définie.

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES GENERALES DES PATIENTES

Elles ont en moyenne 62,2 ans (60,6 ans pour les Exposées et 64,1 pour les Non Exposées ; p < 0,0001).
Leur Index de Masse Corporelle est de 24 kg/m² pour les Exposées et de 25,1 kg/m² pour les Non Exposées, avec une plus forte proportion de femmes obèses (IMC > 30) dans le groupe des Non Exposées (7,5 % vs 15,4 % ; p < 0,0001).

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES GYNECOLOGIQUES DES PATIENTES

Les femmes de la cohorte MISSION ont été ménopausées à 50 ans en moyenne, la proportion de femmes ayant eu une ménopause tardive (> 55 ans) est supérieure dans le groupe des Non Exposées (10,7 % vs 7,1 % ; p < 0,0001).

L’âge des ménarches est d’environ 13 ans et les pourcentages de ménarches précoces ne sont pas différents, quel que soit le groupe considéré ; de même en ce qui concerne le pourcentage de nullipares, l’âge au premier accouchement ou le pourcentage de grossesses tardives. En revanche, le pourcentage de multipares est plus élevé parmi les Non Exposées (30,1 % vs 25,9 %; p < 0,001) que chez les Exposées.

Le pourcentage d’antécédents de pathologies bénignes du sein est identique dans les deux groupes ; en revanche, près de 16,1 % des femmes Non Exposées ont des antécédents familiaux au premier degré de cancer du sein contre 11,4 % dans le groupe exposé (p < 0,0001).

Les autres caractéristiques gynécologiques sont résumées dans le tableau suivant :



CARACTERISTIQUES DES THS PRIS PAR LES FEMMES EXPOSEES

La durée moyenne d’exposition au « THS à la française » pour les patientes exposées est de 8,31 (+ 5,33) ans et pour 31,25 % de ce groupe la durée d’exposition au THS a dépassé les 10 années.

Les caractéristiques de ces THS sont détaillées dans les tableaux suivants :

* A l’exception du médroxyprogestérone acétate (MPA) et des dérivés 19 nor-testostérone

CANCER DU SEIN

L’incidence du cancer du sein au cours de la période de suivi N°1 n’est pas statistiquement différente dans le groupe des femmes exposées, après une durée moyenne d’exposition de 8,31 ans (0,64 % ; 17 cancers / 2662 patientes exposées) que dans le groupe des femmes non exposées (0,70 % ; 14 cancers / 2004 patientes non exposées).



Ainsi, dans cette population de femmes suivies par des gynécologues et exposées à un « THS à la française », il n’existe pas statistiquement de sur-risque de cancer du sein par rapport aux femmes non exposées.

Après standardisation sur la population générale française pour « gommer » l’effet âge de la population étudiée, on observe également une incidence dans le groupe « Exposées » non statistiquement différente de celle du groupe « Non exposées ».

CONCLUSION

La phase prospective de l’étude MISSION a pour objectif de déterminer l’incidence du cancer du sein chez la femme ménopausée, suivie par un gynécologue, exposée ou non à un « THS à la française ».

A l’issue du suivi prospectif N° 1 de la cohorte MISSION, il n’existe pas de surrisque de cancer du sein chez les femmes exposées au « THS à la française » (8,31 ans en moyenne) par rapport aux femmes non exposées. Ce résultat est confirmé lors de la standardisation sur l’âge par rapport à la population française.

BIBLIOGRAPHIE :

1- ESPIE M., MARES P., DE REILHAC P., CHEVALLIER T., DAURES J.P. Breast cancer in postmenopausal women with and without hormone replacement therapy : preliminary result of the MISSION study. Gynecol Endocrinol, 2006, 22, 8 : 423-431.
2- DE REILHAC P., MARES P., ESPIE M. Les premiers résultats de l'étude MISSION : prévalence du cancer du sein. XXVIe Journées de l'AFEM, 24-26 Novembre 2005. Reprod Hum Horm, 2005, 7 : 437-439.
3- CHEVALLIER T., DAURES J.P., MICHELETTI M.C., REGINSTER J.Y. et le Group MISSION. Méthodologie de l'enquête MISSION (Ménopause, rISque de cancer du SeIn, mOrbidité et prévaleNce). J Gynecol Obstet Biol Reprod, 2005, 34 : 658-665
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente