Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
MENOPAUSE et THS
Les alternatives en 2001

A coté du THS oestroprogestatif traditionnel, 4 alternatives sont envisagées :
  • la Tibolone,
  • le raloxifène représentant d'une nouvelle classe les SERM
  • les phyto-oestrogènes avec encore beaucoup d'inconnues
  • La DHEA par encore trés convaincante et dont les bénéfices essentiellement féminin pourraient être obtenus par sa transformation en oestrogènes dans l'organisme... ce qui déplace le problème des éventuels effets néfastes, des précautions et des contre-indications
  • Par ailleurs, selon le Dr H. Rozembaum, l'avenir du THS est dans l'ajustement des doses (diminution) et des protocoles sans règles respectant toutefois une interruption de quelques jours (quatre ?) par mois.

    Reste à découvrir le SERM idéal qui agirait sur les troubles vasomoteurs, l'os, le coeur sans majorer le risque de cancer du sein (voire capable de le diminuer) sans modifier défavorablement le profil lipique ni augmenter le risque thrombo-embolique.

    Alternatives thérapeutiques non hormonales pour le traitement des bouffées de chaleur
    Source : Sicat BL, Brokaw DK. - Pharmacotherapy. 2004 Janvier;24(1):79-93.

    L'auteur a fait la revue de la littérature concernant la clonidine, venlafaxine et gabapentin pour le traitement des bouffées de chaleur
    Les données proviennent d'une recherche MEDLINE de Janvier 1966 à Juillet 2003 et a été conduite dans le but d'identifier la littérature disponible en Anglais concernant le traitement des bouffées de chaleur. Cette recherche a ciblé la clonidine, venlafaxine, les sélectifs serotonin reuptake inhibitors (SSRI) et la gabapentin.

    La synthèse des données montre que certaines femmes ne peuvent ou sont peu disposées à utiliser les thérapies hormonales. Plusieurs alternatives non hormonales ont été évaluées.

    La clonidine orale et transdermale est modérément efficace pour réduire les bouffées de chaleur.
    Les résultats des études évaluant la venlafaxine, paroxetine, et gabapentin suggèrent une plus grande réduction de la fréquence et de la sévérité des bouffées de chaleur. La fluoxetine présente un bénéfice modeste comparé avec la paroxetine, bien que de grands essais comparatifs n'aient été conduits. La plupart des femmes étudiées dans ces études avaient eu un cancer du sein, et beaucoup d'entre elles recevaient un traitement dans ce cadre de tamoxifène. Tous ces produits ont été bien tolérés.

    En conclusion la clonidine, venlafaxine, paroxetine, fluoxetine, et gabapentin sont des médicaments non hormonaux qui ont démontré leur efficacité dans de petites séries tant incontrôlées que contrôlées en réduisant les bouffées de chaleur. Ils sont une alternative chez des patientes peu disposées ou incapables de prendre les thérapies hormonales.
    Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente