OSTEOPOROSE POST-MENOPAUSIQUE
Stratégie en 2003

A la ménopause, une ostéodensitométrie va orienter la stratégie thérapeutique
Voir également le dépistage clinique [Lire]

LES MOYENS :

MAJ et SYNTHESE 08/2004 Prévention et traitement de l’ostéoporose postménopausique [Lire]

---- Calcium, vitamine D, activité physique, etc... toujours
Alternance de :
---- Prévention par THS, Serm. La tibolone est en cours d'évaluation. L'efficacité disparait dés l'arrêt du traitement
---- Traitement par biphosphantes (6 à 12 mois) qui bloquent la résorption osseuse et contrôlent la trame collagénique (Risédronate). Leur effet est obtenu aprés 6 mois mais le traitement possède une certaine rémanence .
  • Si la densité osseuse est bonne, THS pendant 3 à 5 ans lorsque les troubles climatériques sont importants et que l'accord de la femme est clairement exprimé (en l'absence de toute contre-indication évidemment).
    Les serm peuvent également être proposé pendant 7 à 10 ans
    La tibolone est en cours d'évaluation

  • Si la densité osseuse est basse, biphosphanates ou Serm pendant 6 à 12 mois
En attente
---- Parathormone dans les ostéoporoses résistant aux biphosphonates. elle stimule la formation osseuse (activité des ostéoblastes). L'augmentation des phosphatases alcalines osseuses est le reflet de cette activité.
---- Ranélate de strontium qui agit comme les biphosphonates mais stimule également la formation de l'os

NB :Face à une ostéoporose fracturaire, les biphosphonates sont le plus souvent prescrits, en raison de leur efficacité prouvée dans de nombreuses études.
NB : Le Raloxifène a montré son efficacité sur les tassements vertébraux mais pas sur les fractures périphériques et en particulier pas sur la fracture de l'extrémité supérieure du fémur
NB : Chez les femmes de plus de 70 ans, le Raloxifène ou les biphosphonates sont préférés

Voir également
---- Ostéoporose (Généralites,bilan, etc..)
---- La ménopause
---- Etiologie des ostéporoses
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente