Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Testostérone et ménopause
Source : ??? - MAJ : 07/2003 - 10/2004 - 12/2009 - 03/2015

Chez la femme, La testostérone (hormone mâle) est égalemeny une hormone sexuelle importante. Elle est produite par l'ovaire et les glandes surrénales avec des niveaux variables. La réduction de la production de la testostérone à la ménopause est souvent associée à une baisse globale du dynamisme avec - plus spécifiquement - des altérations du désir sexuel et de la réponse sexuelle globale de la femme.
Le symptôme prédominant de déficit androgèniquie chez la femme est la perte du désir sexuel.
Le déficit d’oestrogène altère la réponse sexuelle , mais son remplacement n'améliorera pas les symptômes sexuels dus au manque d’androgène.
Voir également Ménopause et sexualité [Lire]

A la puberté, la surrénale produit des taux de l’androgène DHEAS (Dehydroepiandrosterone sulphate ou DHEAS) élevé. La production androgène surrénalienne baisse après l’age de 20 ans tandis que la production ovarienne continue de la puberté à la ménopause.
En face d’une plainte globale de la sexualité, il faudrait prendre en compte le comportement érotique de chaque femme, ses demandes, des fantasmes, et ses habitudes ( masturbation on non) afin d éliminer un problème sexuel lié au couple et aux partenaires . Il est important à déterminer si un événement chirurgical à causé la perte de désir.
L'atrophie vulvaire et vaginale peut causer l'inconfort et réduire la libido. Les lubrifiants peuvent aider. L'oestrogène peut augmenter la sensation vulvaire, diminuer la dyspareunie mais sans améliorer l'état du désir.
Les femmes qui peuvent clairement évaluer leur vie sexuelle et qui présentent des problèmes du désir répondent bien à la thérapie par les androgènes

Traitement par les androgènes :

Certains patientes nécessitent plus que le traitement substitutif oestrogénique pour améliorer leurs états psychologiques et sexuels. Les résultats d'étude clinique montrent la thérapie de substitution oestrogène + androgènes fournit une réponse satsifaisante aux problèmes de manque de concentration, dépression, fatigue, diminue la libido et l’incapacité à avoir un orgasme.

A noter toutefois que les femmes n'ayant jamais eu du désir sexuel, et qui ne relatent aucun changement de libido, la testostérone ne sera pas très efficace.

La Testostérone et l’oestrogène peuvent augmenter la densité d'os plus que l’oestrogène seule et contribuent à la prévention d’osteoporose et réduire les taux sériques de de cholestérol total, triglycérides.
Les produits sont disponibles sous formes orale , injectables, patch (Intrinsa °) crèmes et gels mais le traitement peut avoir les effets secondaires classiques des angrogènes : hirsutisme, acné, approfondissement de la voix, aggressivité, gain de poids, alopécie, baisse du HDL chlestérol.

Esculape
D'autres indications pour la thérapie androgénique sont en évaluation mais on peut noter qu'un traitement androgénique introduit même à un âge avancé semble souvent donner rapidement un regain d'énergie, de dynamisme et améliorer les fonctions intellectuelles et l'appétit.
Le bénéfice d'un traitement par le DHEAS démontré chez les femmes aprés 70 ans confirmerait le bénéfice potentiel de cette androgénothérapie.

MAJ 10/2004
La testostérone en patch améliore la vie sexuelle des femmes ménopausées

Selon une étude américaine, les patchs de testostérone permettraient de pallier à l’un des inconvénients de la ménopause : la baisse de la libido.

Le Dr Robin Kroll, gynécologue à Seattle, a enrôlé dans son étude 549 femmes ménopausées âgées de 54 ans en moyenne et vivant à Seattle, Denver, Boston, au Canada ou en Australie. Toutes se plaignaient de ne plus prendre de plaisir dans leur vie sexuelle.

Certaines femmes ont reçu un patch à la testostérone, d’autres un patch placebo pendant 6 mois. Toutes ont rempli des questionnaires sur leur vie sexuelle.
Il s’avère que les femmes ayant reçu de la testostérone ont eu 4 fois plus de rapports sexuels que les autres. Elles y ont aussi pris plus de plaisir, ont expérimenté plus d’orgasmes et ont une meilleur image d’elles-même.

"Nous avons constaté une hausse de l'activité, une hausse du désir et une baisse de la douleur", a affirmé le Dr Robin Kroll en annoncant les résultats de l'étude mardi 19 octobre lors d'une conférence rassemblant des spécialistes de la stérilité à Seattle.

Pour la HAS (12/2009):
INTRINSA est indiqué, en association à une estrogénothérapie, dans le traitement de la baisse du désir sexuel chez des femmes qui ont subi une ovariectomie bilatérale et une hystérectomie.
La quantité d’effet observée est minime et l’on s’interroge sur sa pertinence clinique. L’incidence des événements indésirables androgéniques est élevée. La tolérance à plus long terme de ce médicament n’est pas connue. Son rapport efficacité/effets indésirables est faible et sa place dans la stratégie thérapeutique n’est pas établi [Lire]
Avis complet http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_901527/en/intrinsa

MAJ 03/2015
Intrinsa ® : un patch de testostérone pour rétablir la libido
Attention, ce patch délivrant de la testostérone ne s'adresse qu'aux femmes dont la baisse de libido a une origine hormonale, c'est-à-dire en cas de ménopause chirurgicale à la suite d'une hystérectomie (ablation de l'utérus et des ovaires). [Lire]

Esculape : Trois remarques
En cas d'hystérectomie simple càd ablation de l'utérus mais pas des ovaires, la modification de la vascularisation des ovaires peut entrainer les mêmes troubles.
On espère des études "sérieuses" sur le bénéfice éventuel lors des ménopauses non chirugicales avec baisse franche de la libido.
Intrinsa ® a été surnommé par une "certaine presse" , le viagra féminin. Rappelons que le Viagra (Cialis, etc...) n'ont aucune activité sur la libido....

Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente