Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
PRIMO INFECTION HERPETIQUE CHEZ LA FEMME

La primo-infection herpétique se manifeste bruyamment, de 6 à 10 jours après le contact avec un partenaire porteur d'un herpès génital, oral ou digital, symptomatique ou non

SEMIOLOGIE
La patiente consulte pour des douleurs vulvo-vaginales pouvant être intenses.
Une dysurie est souvent associée voire prédominée.
De façon inconstante : fébricule, asthénie

. A L'EXAMEN
Oedème des petites lèvres avec des vésicules extrêmement douloureuses
+/- érodées évoquant une ou plusieurs ulcérations
+/- recouvertes d’un enduit blanc jaunâtre.
. Les leucorrhées sont abondantes, souvent jaunâtres
L’examen du col montre des lésions érosives dans 60 à 90 % des cas.
Des adénopathies sont présentes, douloureuses à la palpation.

L’éruption peut s’étendre jusqu’à l’anus, ainsi qu’aux grandes lèvres et aux plis cruraux.

Plus rarement, Il peut s’y associer un syndrome méningé, des paresthésies. .

DIAGNOSTIC
La clinique peut suffire mais il peut être est confirmé par le prélèvement (douloureux ++) sur les vésicules ou de l’ulcération sur un milieu de transport qui permet la culture virale.

TRAITEMENT
Si le diagnostic d'herpès est évident, un traitement par aciclovir ou valaciclovir sera prescrit, l'hospitalisation n'étant que rarement nécessaire pour mettre le traitement en œuvre. [Lire]

DIAGNOTIC DIFFERENTIEL
---- une syphilis
---- un chancre mou.

Des examens spécialisés sont nécessaires à la recherche de tréponème au microscope à fond noir, un examen direct avec culture sur milieux spécifiques pour le bacille de Ducrey. Il faut également compléter ces investigations par des sérologies syphilitiques (TPHA, VDRL) et par les sérologies du VIH et hépatites.

En cas de syphilis ou de chancre mou, qui nécessitent un plateau technique pour le diagnostic, les patientes doivent être adressées à un centre spécialisé où elles recevront respectivement soit une injection intramusculaire de benzylpénicilline, soit de l’érythromycine à raison de 2 g par jour pendant dix jours. Dans ces cas, il est nécessaire de rechercher et de traiter le(s) partenaire(s).
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente