Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
VARICELLE
Femme enceinte et nouveau-né

Conférence de consensus thérapeutique - Lyon 25 mars 1998

Communication de V. Mirlesse, Paris
En France, L'immunité pour le Virus varicelle-zona (VZV) est acquise pour 95% des femmes en âge de procréer .
Le risque de primo-infection en cours de grossesse est donc rare : 0,7/1000 grossesses.
La gravité maternelle est la pneumonie varicelleuse avec un risque vital (3-4%)
Les fausses couches spontanées et des morts in-utero ont été décrites mais la relation de cause à effet reste discutable.
Le taux d'accouchement prématuré est toutefois augmenté lorsque la varicelle survient avant 20 semaines d'aménorrhée.

RISQUE FOETAL
Avant 24 semaines d'aménorrhée, la transmission au foetus (estimée à 8%) peut être responsable d'une varicelle congénitale (2% des cas) associant des lésions cutanées et neurologiques

Principales manifestations du syndrome de varicelle congénitale
Option/bio 211-212 - 24 juillet 1998
NEUROLOGIQUE SQUELETTE OCULAIRE CUTANEE DIVERS
Microcéphalie hypoplasie d'un membre choriorétinite cicatrices cutanées
extensives
retard de croissance
intra utérin
Hydrocéphalie contractures articulaires
fibrose intestinale
cataracte congénitale hypopigmentation .
Atrophie corticale . Atrophie nerf optique lésions vésiculaires Vessie neurologique
Sd Horner . Opacité cornéenne . Paralysie phrénique
Paralysie bulbaire . Microphtalmie . Hydronéphrose
La contamination foetale peut rester sans conséquence mais entrainer un zona dans les premières années de la vie de l'enfant.

La varicelle périnatale concerne les cas de varicelle survenant dans les 3 semaines précédant l'accouchement.
Le risque de contamination au nouveau-né se situe entre 25 et 50 % et la gravité de la varicelle néonatale dépend de la date de l'atteinte maternelle car la transmission des anticorps maternels ne débute que 5 à 6 jours aprés l'éruption.
Si l'accouchement précéde la transmission d'AC maternels, le NNE n'est pas protégé et le risque majeur. Il est donc maximum si l'éruption maternelle a lieu entre 5 jours avant et 2 jours aprés l'accouchement
La varicelle néo-natale entraine une éruption cutanéo-muqueuse généralisée avec lésions ulcéro-hémorragiques, atteinte viscérale ou pulmonaire et une mortalité élevée.

TRAITEMENT ANTIVIRAL (communication : A berrebi, Toulouse)
Chez la femme enceinte, seul l'aciclovir (ACV) est utilisable.
Par voie IV, les doses recommandées sont sont de 5 à 15 mg/kg toutes les 8 heures.
Le passage transplacentaire est satisfaisant et aucune tératogénicité n'a été mise en évidence chez l'animal. Les études concernant le suivie au long cours des enfants exposés in utero à l'ACV sont encore insuffisantes.
Le famciclovir et le foscarnet ne sont pas utilisables.

La décision de traitement dépend du moment de survenue de la varicelle maternelle.
  • Avant la 20ème d'aménorrhée
    le risque d'embryopathie est < 1%, le traitement peut être envisagé. Toutefois, aucune étude n'a réellement démontré une réduction de la fréquence des morts in utero ou du syndrome de varicelle foetale.
  • Aprés la 20ème semaine, le traitement antiviral n'est pas indiqué
  • En périnatalité, si la varicelle maternelle survient moins de 5 jours avant l'accouchement, il n'y a pas de transfert d'IgG vers le NNE qui risque de présenter une forme grave avec atteinte pulmonaire.
    Le trt par l'ACV est débuté dés la naissance (20 mgKg toutes les 8 heures en IV) puis relais per os avec suivi des IgM.
    Si le delai entre l'éruption maternelle et la naissance est supérieur à 5 jours, l'apparition d'une varicelle chez le NNE est inconstante . Il parait logique d'attendre l'éruption pour traiter par ACV
    L'allaitement n'est pas clairement contre-indiqué bien qu'il semble que l'excrétion virale puisse être prolongée dans le lait maternel.
  • Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente