Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
VARICELLE
Femme enceinte et nouveau-né

Conférence de consensus thérapeutique - Lyon 25 mars 1998

Communication de V. Mirlesse, Paris
En France, L'immunité pour le Virus varicelle-zona (VZV) est acquise pour 95% des femmes en âge de procréer .
Le risque de primo-infection en cours de grossesse est donc rare : 0,7/1000 grossesses.
La gravité maternelle est la pneumonie varicelleuse avec un risque vital (3-4%)
Les fausses couches spontanées et des morts in-utero ont été décrites mais la relation de cause à effet reste discutable.
Le taux d'accouchement prématuré est toutefois augmenté lorsque la varicelle survient avant 20 semaines d'aménorrhée.

RISQUE FOETAL
Avant 24 semaines d'aménorrhée, la transmission au foetus (estimée à 8%) peut être responsable d'une varicelle congénitale (2% des cas) associant des lésions cutanées et neurologiques

Principales manifestations du syndrome de varicelle congénitale
Option/bio 211-212 - 24 juillet 1998
NEUROLOGIQUE SQUELETTE OCULAIRE CUTANEE DIVERS
Microcéphalie hypoplasie d'un membre choriorétinite cicatrices cutanées
extensives
retard de croissance
intra utérin
Hydrocéphalie contractures articulaires
fibrose intestinale
cataracte congénitale hypopigmentation .
Atrophie corticale . Atrophie nerf optique lésions vésiculaires Vessie neurologique
Sd Horner . Opacité cornéenne . Paralysie phrénique
Paralysie bulbaire . Microphtalmie . Hydronéphrose


NB : La contamination foetale peut rester sans conséquence mais entrainer un zona dans les premières années de la vie de l'enfant.

La varicelle périnatale concerne les cas de varicelle survenant dans les 3 semaines précédant l'accouchement.
Le risque de contamination au nouveau-né se situe entre 25 et 50 % et la gravité de la varicelle néonatale dépend de la date de l'atteinte maternelle car la transmission des anticorps maternels ne débute que 5 à 6 jours aprés l'éruption.
Si l'accouchement précéde la transmission d'AC maternels, le NNE n'est pas protégé et le risque majeur. Il est donc maximum si l'éruption maternelle a lieu entre 5 jours avant et 2 jours aprés l'accouchement
La varicelle néo-natale entraine une éruption cutanéo-muqueuse généralisée avec lésions ulcéro-hémorragiques, atteinte viscérale ou pulmonaire et une mortalité élevée.

TRAITEMENT ANTIVIRAL (communication : A berrebi, Toulouse)
Chez la femme enceinte, seul l'aciclovir (ACV) est utilisable.
Par voie IV, les doses recommandées sont sont de 5 à 15 mg/kg toutes les 8 heures.
Le passage transplacentaire est satisfaisant et aucune tératogénicité n'a été mise en évidence chez l'animal. Les études concernant le suivie au long cours des enfants exposés in utero à l'ACV sont encore insuffisantes.
Le famciclovir et le foscarnet ne sont pas utilisables.

La décision de traitement dépend du moment de survenue de la varicelle maternelle.
  • Avant la 20ème d'aménorrhée
    le risque d'embryopathie est < 1%, le traitement peut être envisagé. Toutefois, aucune étude n'a réellement démontré une réduction de la fréquence des morts in utero ou du syndrome de varicelle foetale.
  • Aprés la 20ème semaine, le traitement antiviral n'est pas indiqué
  • En périnatalité, si la varicelle maternelle survient moins de 5 jours avant l'accouchement, il n'y a pas de transfert d'IgG vers le NNE qui risque de présenter une forme grave avec atteinte pulmonaire.
    Le trt par l'ACV est débuté dés la naissance (20 mgKg toutes les 8 heures en IV) puis relais per os avec suivi des IgM.
    Si le delai entre l'éruption maternelle et la naissance est supérieur à 5 jours, l'apparition d'une varicelle chez le NNE est inconstante . Il parait logique d'attendre l'éruption pour traiter par ACV
    L'allaitement n'est pas clairement contre-indiqué bien qu'il semble que l'excrétion virale puisse être prolongée dans le lait maternel.

    Voir également : Varicelle-Zona

  • Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente