Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Grossesse et sevrage tabagique
12/2004

La grossesse est certainement une période privilégiée pour arrêter de frumer. On estime que 35 % des femmes enceintes fument.
Si le mari ne s'arrête pas de fumer, le sevrage sera deux à trois fois plus difficile....


Les dangers du tabac sont :
  • Un poids de naissance inéfrieur de 200 g
  • Un risque de fausse couche spontanée multiplié par 2 ou 3
  • Un risque de prématurité directement proportionnel au tabagisme
  • Un risque d'hématome rétroplancentaire multiplié par 2
  • Un risque de mort in utero augmenté
  • Un risque d'HTA gravidique augmenté
A l'inverse, le syndrome de manque est sans danger pour le foetus et si les substituts nicotinique sont déconseillés par l'AMM ils peuvent être utilisés avec les précautions et restrictions d'usage (Pr Jean Claude Colau, Hôpital Foch, Suresnes).

Un consensus de l'ANAES (novembre 2004) confirment que les femmes enceintes qui désirent s'arrêter de fumer peuvent utiliser les traitements nicotiniques de substitution (TNS) lorsque la seule volonté et les aides psychologiques sont insuffisantes.

Pour le Dr M. Adler (tabacologue de Clamart), il est faux de penser que seuls les substituts faiblement dosés peuvent être utilisés (sous dosage) d'autat plus qu'il semble que le métabolisme de la nicotine soit plus rapide durant la grossesse.

Selon le Dr J. Le Houezec, "Il semble normal d'engager des traitements avec la dose la plus forte (15mg/16 heures ou 20 mg/24 heures) et d'ajuster avec une forme orale (comprimés à sucer ou chewing-gum)".
L'AFSSAPS préconise plutôt le traitement 16 heures. Le patch 16 heures semblent plus adaptés si le dépendance matinale est faible

NB : Les substituts nicotinique ne sont pas indiqués pour les fumeuses occasionnelles.
  • Ils ne sont généralement pas indispensables pour les femmes consommant moins de 10 cigarettes par jour.

    BUPROPION
    Son utilisation est décoseillée par l'AFSSAPS mais aux USA, il est utilisé chez la femme enceinte à la lumière d'études qui concluent pour l'instant à l'absence d'effets nocifs sur la grossesse.
    Les contre-indications restent particulièrement à rechercher [Lire]
  • Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente