Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
PARVOVIRUS B19 et GROSSESSE

Le parvovirus B19, agent du mégalérythème épidémique ou " 5ème maladie " est un virus strictement humain qui se transmet par voie respiratoire, transfusionnelle ou materno-foetale et entraine de petites épidémies en milieu scolaire, printemps et hiver.La contagiosité est importante ( 50 % ) . Le virus a un tropisme marqué pour le globule rouge.

Le mégalérythème épidémique est une maladie éruptive bénigne [Lire] sauf chez la femme enceinte où elle met en danger le foetus.

En France, environ 50 % des femmes sont non immunisées et on estime que 1à 2% d'entre-elles feront une séroconversion pendant la grossesse et que le risque de transmission foetale est de 20 à 30%.. Seule la primo-infection est dangereuse ( Les AC sont protecteurs).
  • Lorsque l'infection survient au 1er trimestre elle entraîne des avortements dont la fréquence est mal évaluée. Une femme contaminée entre 9 et 20 semaines aurait un risque de 0.6% d'atteinte foetale et de 4% d'avortement.
  • Au 2ème et 3ème trimestre elle peut entrainer une anasarque ou anémie aiguë foetale avec possible décès in utéro +/- myocardite virale
Selon le CDC D'Atlanta (USA) l'infection par le parvovirus B19 peut causer une anémie sévère pour le foetus et la femme peut avoir un avortement. Mais celà n'arriverait que chez moins de 5% des femmes infectées par le parvovirus B19 (le plus souvent dans la première moitié de la grossesse ). Le parvovirus B19 ne causerait pas d' handicaps ni de retards mentaux.
Selon Option Bio (N° 310 - 28 mai 2003), chez une femme primo-contaminée, la mort foetale est constatée dans 10 % des cas lorsque l'infection est contractée avant la 20ème semaine

SEMIOLOGIE
MEGALERYTHEME [Lire]
---- $ pseudo grippal : fièvre, myalgies, céphalées (phase virémique)
---- Une éruption morbilliforme ( qques jours plus tard ) :
............... Exanthème facial avec aspect souffleté du visage
............... Elle peut se présenter comme un coup de soleil
............... Exanthème réticulé du tronc et des extrémités)
............... Arthralgies correspondant au conflit Antigéne-Anticorps, qui disparaissent habituellement en une semaine.
............... Les éruptions sont parfois localisées en gants et chaussettes ou en caleçon ou limités aux doigts.
Elle disparait en quelques jours.

DIAGNOSTIC
Le diagnostic de la primo-infection maternelle est sérologique par la mise en évidence des IgG et IgM spécifiques.
Les IgM apparaissent environ 15 jours aprés la contamination et persistent 3 ou 4 mois. Les IgG apparaissent environ une semaine aprés les IgM et persistent trés longtemps et sont considérés comme protecteurs.
La détection directe du virus est actuellement possible (Technique EID) et plus sensible entre le 7ème et le 12ème jour aprés le contage.

LE PIEGE
Il existe un délai de 6 à 8 semaines entre la primo-infection de la mère et la période de risque pour le foetus : anasarque c'est à dire ou des anomalies échographiques peuvent apparaitre. Les IgM peuvent avoir disparu.

EVOLUATION - TRAITEMENT
Dans 20 % des cas l'anasarque foetale guérit spontanément mais dans 80 % des cas - en l'absence de traitement - elle entraine la mort foetale
Le traitement consiste en des transfusions foetales répétées (10 à 100 ml) dans la veine ombilicale à partir d'un sang de donneur. La guérison est obtenue dans 75 % des cas.

RECOMMANDATIONS EN 2003
  • Pas de dépistage systématique (Recommandation du CNGOF - Collège National des Gynécologues et obstétriciens Français)
  • En cas de contamination pendant la grossesse avec confirmation sérologique de la primo-infection, la patiente est adressée à centre spécialisé et une surveillance échographique hebdomadaire pendant plusieurs semaines est mise en place pour dépister l'anasarque.
  • Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente