Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Grossesse et DIU - stérilet
Bulletin médical de l'IPPF Vol. 37 N o 2 Avril 2003
International Planned Parenthood Federation
Regent’s College, Inner Circle, Regent’s Park Londres NW1 4NS, Angleterre
Tél : +44 (0)20 7487 7900 Fax : +44 (0)20 7487 7950 adresse électronique: info@ippf.org
Site web: www.ippf.org

Dans les cas rares où une femme devient enceinte alors qu’un DIU est en place, le risque d’avortement spontané, d’avortement septique au milieu du premier trimestre de la grossesse et d’accouchement prématuré est plus élevé si le dispositif est laissé en place. C’est pourquoi il faut l’enlever dès que possible.

Si les fils ne sont pas accessibles, une échographie permet de déterminer si le DIU est toujours en place ou s’il a été expulsé.
Dans un cas comme dans l’autre, la femme peut choisir de mettre un terme à la grossesse (si la législation de son pays l’y autorise) ou de la poursuivre.
Si elle choisit de poursuivre et que le DIU est toujours en place, elle doit être suivie de près.

Si un DIU au cuivre est maintenu en place pendant la grossesse, cela entraîne-t-il un risque de malformation du foetus ? Les données dont on dispose à ce jour ne permettent pas de l’affirmer.

L’exposition du foetus aux hormones, en présence d’un DIU au lévonorgestrel, présente un risque théorique, mais qui n’a jamais été établi.

GROSSESSE SUR DIU
Source : Prescrire N° 87 1989

« Les grossesses intra-utérines survenant alors qu'un stérilet est en place sont des grossesses à risque : environ 50% des femmes ont un avortement spontané si le dispositif n'est pas extrait.

Pour les autres, les risques d'accouchement prématuré et d'hypotrophie fœtale, ainsi que la mortalité périnatale, sont plus élevés que dans la population générale.

Par ailleurs, le risque septique d'une grossesse sur stérilet serait vingt-six fois supérieur à ce qu'il est chez une femme enceinte non porteuse d'un stérilet.

Il est démontré que le retrait du stérilet, dès la constatation d'une grossesse, réduit de moitié ces risques. Mais même après extraction, une grossesse débutée sous stérilet reste une grossesse à risque (risque d'infection en particulier). »

L'examen essentiel dans ce cas est l'échographie qui s'attachera à préciser :Dr Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP
  • le siège de la grossesse la possibilité d'une GEU devant être toujours à l'esprit
  • le siège du stérilet et s'il est en place sa position par rapport à l'œuf:
    ---- plus bas que l'œuf, il sera retiré systématiquement
    ---- à hauteur ou au dessus les fils ne sont plus visibles et il sera soit laissé en place soit retiré sous contrôle hystéroscopique ou Échographique (risque important d'avortement )
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente