Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Quel anxiolytique choisir en cours de grossesse

Mise à jour : 4 avril 2009

EN PRATIQUE
    * Quel que soit le terme de la grossesse, on choisira si possible :

  • Soit l’oxazépam (Seresta ®) (benzodiazépine), soit l’hydroxyzine (Atarax ®) (antiH1 sédatif).

  • En cas d’inefficacité des options précédentes, on pourra avoir recours à une autre benzodiazépine : bromazépam (Lexomil ®), alprazolam (Xanax ®), diazépam (Valium ®), lorazépam (Temesta ®), prazépam (Lysanxia ®), nordazépam (Nordaz ®), clorazépate (Tranxène ®) ou clobazam (Urbanyl ®).

  • Dans les troubles anxieux généralisés, on pourra utiliser un antidépresseur (cf ci-dessous).
* On choisira la dose efficace la plus faible possible. Cependant, « sous-doser » une patiente en raison de la grossesse est souvent une mauvaise approche. En effet, ceci risque de déséquilibrer la femme enceinte sans éviter systématiquement des effets indésirables potentiels chez l’enfant

* Si le traitement est poursuivi jusqu’à l’accouchement, la survenue éventuelle de troubles néonatals transitoires sera prise en compte lors de l’examen du nouveau-né (cf."Etat des connaissances" ci-dessous).

ETAT DES CONNAISSANCES
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente