Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
QUEL ANTIHISTAMINIQUE EN COURS DE GROSSESSE ?
Source : Les Nouvelles du CRAT (http://lecrat.monsite.wanadoo.fr./page4.html) - Mai 2004
www.lecrat.org

Les manifestations allergiques sont courantes chez la femme enceinte et la nécessité de prescrire un antihistaminique se présente fréquemment. Lequel choisir ?

Comme souvent dans les règles de prescription chez la femme enceinte, le choix dépend de l’âge de la grossesse.

Cétirizine (Virlix - Zyrtec)
Mise à jour : CRAT 24 septembre 2010
On peut utiliser la cétirizine quel que soit le terme de la grossesse.
Si un anti-H1 doit être poursuivi, la cétirizine pourra être utilisée quel que soit le terme de la grossesse.

Pendant l’organogenèse (période qui va de 4 à 10 semaines d’aménorrhée révolues), la préférence ira vers les molécules anciennes ayant fait l’objet d’études en cours de grossesse. Il s’agit en premier lieu de la doxylamine (DONORMYL ®) qui, même si elle n’est pas utilisée en France dans l’allergie, est bien un antihistaminique largement utilisé dans les pays anglo-saxons. Ensuite viennent la dexchlorphéniramine (POLARAMINE ®) et la fexofénadine (TELFAST ®).
Ces trois molécules sont donc les antihistaminiques de première intention chez une patiente en début de grossesse ou qui souhaite être enceinte.

En cas de prise d’un autre antihistaminique en début de grossesse, aucun élément ne justifie d’inquiétude à ce jour et tout au plus peut-on proposer, si le traitement doit se prolonger, un relais par une des molécules citées jusqu’à la fin de l’organogenèse*.

A partir de 10 semaines d’aménorrhée, il est préférable de choisir une molécule plus récente, ayant un moindre effet sédatif et atropinique. Ceci peut représenter un réel confort pour la patiente et un bénéfice non négligeable pour le fœtus et le nouveau-né, surtout si le traitement doit durer longtemps.
A titre d’exemple, on peut proposer pour cette période de la grossesse, notamment la cétirizine (ZYRTEC® et VIRLIX®) ou la loratadine (CLARYTINE®).

NB : Le DONORMYL ° est également recommandé par la Revue Prescrire dans le traitement des nausées et vomissements de début de grossesse [Lire]

N’hésitez pas à contacter le CRAT pour des précisions complémentaires sur les traitements utilisés en allergologie
(autres antihistaminiques, corticoïdes, vasoconstricteurs…)

www.lecrat.org
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente