Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Cancer de l'endomètre.
Traduit de l'anglais par le Dr André Figueredo - Source: BMJ du 24/03/07
Lien: http://www.bmj.com/cgi/content/full/334/7594/635
http://www.chups.jussieu.fr/polys/gyneco/POLY.Chp.23.html

* Facteurs de risque:
  • Nulliparité
  • Ménopause tardive / Puberté précoce
  • consommation prolongée d'oestrogènes non contrebancés.
  • tamoxifène.
  • ATCD de carcinome colo-rectal héréditaire, sans polypes.
  • obésité avec diabète.
  • HTA.
  • hyperoestrogénie endo ou exogène.
Sémiologié
ll s'agit essentiellement (95 à 98 % des cas) de métrorragies post-ménopausiques ou péri-ménopausiques, en général spontanées, indolores et peu abondantes.
Elles peuvent être atypiques (pertes brunâtres ou noirâtres ou suintements minimes).
Le cancer de l'endomètre doit toujours être évoqué devant la présence de métrorragies post-ménopausiques et celles-ci doivent être systématiquement explorées

Les autres signes cliniques :
  • Leucorrhées voire pyométrie. Les leucorrhées sont souvent négligées après la ménopause et doivent être explorées,
  • Pesanteurs ou douleurs pelviennes,
  • Troubles urinaires,
  • Parfois frottis de dépistage (rare), traduit une extension au col utérin. CAT
    • L'échographie transvaginale est le premier examen à demander pour évaluer l'endomètre d'une femme qui saigne.
    • Un endomètre dont l'épaisseur atteint ou depasse 5 mm doit être biopsié. Une épaisseur < 5 mm a une valeur prédictive négative de 98%.
    • Avant l'intervention, l'IRM permet d'évaluer le stade du cancer.
    Traitement

    La chirurgie est la base du traitement et sera toujours réalisée en première intention,
    La classification FIGO est une classification chirurgicale et ne sera applicable qu'une fois le geste chirurgical réalisé. Il faut insister sur le fait que la majorité des cancers de l'endomètre sont diagnostiqués précocement (stade I 80 %, stade II 10 %, stade III 7 %, stade IV 3 %),

    Le geste « minimal » consistera en une hystérectomie totale extra-fasciale avec annexectomie, et donne d'excellents résultats en termes de survie, Le terrain (femmes âgées, obèses, diabétiques, hypertendues) est peu propice aux grandes exérèses chirurgicales (lymphadénectomies lombo-aortiques, pelvectomies),

    La curiethérapie et l'irradiation externe peuvent diminuer les récidives mais n'ont jamais démontré d'amélioration de la survie,
    Il n'y a pas de place pour la chimiothérapie et l'hormonothérapie en situation adjuvante.
  • .
    Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente