Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
CONTRACEPTION POST-PARTUM

ALLAITEMENT EXCLUSIF : CONTROVERSE..

En post-partum, l'efficacité contraceptive de l'allaitement exclusif n'est pas reconnue par tous les auteurs.
Alors que certains la juge comme "hautement inefficace" (Concours Médical : 128-25/26), pour d'autres l'allaitement aurait une efficacité comparable à celle d'une contraception orale. Et de conclure : " "Il n'y a donc pas lieu de prescrire un microprogestatif d'emblée qui risque d'entraîner beaucoup d'inconfort lié à la survenue de métrorragies. Mieux vaut attendre le retour de couches qui se produit généralement au bout d'un mois, en favorisant les contraceptions locales."

Un DIU peut être posé un mois après l'accouchement", a souligné le Dr Guy Masson (CHU de Nîmes), l'un des experts ayant participé à l'élaboration des recommandations. (Source ANAES - AFSSAPS 2004 [Lire]

PAS D'ALLAITEMENT

Toute méthode contraceptive désirée par la femme est licite.
Un DIU peut être posé un mois après l'accouchement", a souligné le Dr Guy Masson (CHU de Nîmes), l'un des experts ayant participé à l'élaboration des recommandations. (Source ANAES - AFSSAPS 2004)

CONTRACEPTION DU POST PARTUM
Concours Médical : 128-25/26 - jim.fr
Septembre 2006

Selon que la femme allaite ou non, les recommandations sont peu différentes.

Le fait d'allaiter ou de ne pas allaiter n'est pas déterminante sur le choix du contraceptif. En particulier, la pilule oestroprogestative reste peu utilisée an cas d'allaitement alors que seulement 0,02% des oestrogènes et 0,1% des progestatifs passent dans le lait, donc sans conséquence notable pour le nourrisson (Concours Médical : 128-25/26)
A noter toutefois que le risque thrombo-embolique maximum jusqu'à + J21 justifie d'en retarder la prise et que les pilules de 3ème génération semble présenter un risque majoré comparé à la 2ème génération.

Selon le même article ,
les pilules microprogestatives au lévonorgestrel (Microval °) et à la noréthistérone (Milligynon °) ne doivent pas être utilisées.
En effet elles sont peu efficaces (3% des IVG surviennent sous Microval °)
A l'inverse la pilule progestative pure au désogestrel (Cerazette °) a une place de choix en raison de son efficacité et de son innocuité métabolique.
A noter toutefois la différence de prix et de remboursement : (Microval ® 1,69 € par mois remboursée et Cérazette ® 7 à 9 € par mois, non remboursée)
.


En pratique

Jusqu'au retour de couches, on notera la préférence des couples pour une méthode locale.
La reprise de l'ovulation peut se produire dès J 25 mais seulement dans moins de 1% des cas.

Chez les femmes qui allaitent
  • Le premier mois où les rapports sont rares et l'ovulation bien inhibée, on préconisera, si besoin, plutôt les méthodes locales naturelles. En cas d'anxiété contraceptive, la micropilule est possible, remboursée (Microval ® 1,69 € par mois) ou non remboursée (Cérazette ® 7 à 9 € par mois) mais préférable +++ (cf encadré ci-dessus). Elle sera commencée entre J+3 et J+21

  • Le deuxième mois :
    • les méthodes locales sont préconisées jusqu'à la visite post-natale ;
    • on peut commencer ou poursuivre une micropilule progestative ;
    • l'utilisation d'une contraception oestroprogestative est possible sur demande dès + 6 semaines.
      Un oestroprogestatif minidosé (30 µg ou moins) contenant un progestatif de 1ère ou 2ème génération est préférable.
      La prise est conseillée le soir, aprés la dernière tétée.
    • un DIU peut idéalement être placé vers 6 semaines à la visite post-natale.

  • La contraception d'urgence par le Norlevo ° est utilisable y compris en cas d'allaitement.
    Elle parait toutefois peu nécessaire dans les 4 premières semaines du post-partum
Chez les femmes qui n'allaitent pas
  • aux méthodes locales,
  • aux oestroprogestatifs dès J 21 si la patiente en exprime le désir et si elle ne fume pas,
  • à la micropilule, sans réserve, dès J 7 à J 10 (mais il est quand même bien rare que les rapports soient repris si rapidement),
  • au DIU qui peut être posé dès le retour de couches.
  • Si la femme a reçu 14 jours de bromocriptine, l'ovulation est possible beaucoup plus tôt. La contraception sera commencée vers J6-J7 (?)
CONTRACEPTION D'URGENCE

La contraception d'urgence par le Norlevo ° est utilisable y compris en cas d'allaitement.
Elle parait toutefois peu nécessaire dans les 4 premières semaines du post-partum

CAS PARTICULIER

HTA gravidique
Attendre 3 mois, vérifier le retour à la normale de la TA et la normalité du bilan néphrologique pour un éventuel oestroprogestatif.
En attendant, Cerazette peut être utilisée, à commencer rapidement : + J3

Diabète gestationnel
Attendre 3 mois, vérifier le retour à la normale du bilan glycémique pour un éventuel oestroprogestatif.
En attendant, Cerazette peut être utilisée, à commencer rapidement : + J3

Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente