Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
Hypofertilité - stérilité par asthénozoospermie
Syndrome du spermatozoïde paresseux)

Garolla A : Oral carnitine supplementation increases sperm motility in asthenozoospermic men
with normal sperm phospholipid hydroperoxide glutathione peroxidase levels.
Fertil Steril. 2005 Feb;83(2):355-61.

Dans la stérilité - ou plutot l'hypofertilité masculine - plusieurs problèmes peuvent affecter les spermatozoïdes : pas assez nombreux, pas assez vivants, pas assez mobiles…

Le Dr Carlo Foresta de l’université de Padua (Italie) a suivi 30 hommes atteints d’asthénozoospermie (syndrome du spermatozoïde paresseux) .
Les uns ont pris pendant trois mois de la carnitine (2 grammes par jour), les autres un placebo.

Le groupe qui a pris de la carnitine le pourcentage de mobilité des spermatozoïdes passe de 29,3 à 41,1%
Dans le groupe placebo, ce pourcentage n'a pa été modifié

A noter toutefois que l’effet de la carnitine ne s’est pas fait ressentir chez tous les patients. « La carnitine est parait être un traitement efficace pour améliorer la mobilité des spermatozoïdes seulement chez les patients qui ont un fonctionnement mitochondrial normal »

=================================================================

MAJ 11/2005

Asthénozoospermie : efficacité d'un traitement à long terme par carnitine (APM Santé)

Un traitement de six mois par la carnitine s'avère efficace chez les hommes souffrant d'asthénozoospermie, améliorant ainsi les caractéristiques cinétiques et les capacités de fécondation des spermatozoïdes, selon une étude italienne randomisée contre placebo, publiée dans la revue "Fertility and Sterility".

La présence de niveaux élevés de L-carnitine dans le liquide épididymal et une augmentation de cette L-carnitine lors de l'initiation de la mobilité des spermatozoïdes suggèrent un rôle important de ce transporteur des acides gras à chaîne longue dans le métabolisme des cellules spermatiques.

Le Dr Giancarlo Balercia de l'hôpital Umberto I à Ancône et ses collègues ont traité 60 hommes stériles, de façon randomisée en double aveugle, avec soit 3 g/j de L-carnitine, soit 3 g/j de L-acétyl-carnitine, soit 2 g/j de L-carnitine et 1 g/j de L-acétyl-carnitine combinées, soit un placebo, pendant six mois suivis de trois mois d'observation.

Les participants étaient âgés de 20 à 40 ans et devaient présenter à l'inclusion une concentration de spermatozoïdes supérieure à 20 millions/ml, une mobilité antérograde des spermatozoïdes inférieure à 50% et plus de 30% de spermatozoïdes morphologiquement normaux.

La mobilité totale des spermatozoïdes a significativement augmenté chez l'ensemble des patients recevant la L-acétyl-carnitine, seule ou combinée à la L-carnitine. Exprimée en pourcentage de variation par rapport à un mois avant l'initiation du traitement, cette mobilité est ainsi passée de -3,3% au début du traitement à 37,7% à six mois.

L'analyse de la mobilité antérograde objective les mêmes résultats.

En outre, la capacité des spermatozoïdes à piéger les radicaux oxydants, en particulier les radicaux hydroxyl et peroxyl, a augmenté et était positivement corrélée à l'amélioration des caractéristiques cinétiques des spermatozoïdes, indiquent les auteurs.
Ces derniers ont également constaté que les patients qui présentaient les valeurs de mobilité et de capacité de piégeage des radicaux oxydants les plus basses au départ avaient une probabilité significativement plus élevée de répondre au traitement.

"Nos données suggèrent que le traitement à long terme à base de carnitine s'avère efficace pour améliorer la fonction et la capacité de fécondation du sperme", concluent les auteurs.

.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente