Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
ALLAITEMENT et ANTALGIQUES
12/2004 - Dr H. Raybaud

Le traitement de la douleur chez la femme qui allaite pose évidemment le problème des risques de passage du médicament dans le lait maternel et des conséquences éventuelles pour le nourrisson.

La Revue Prescrire (2004; 24(256) : 836-843) fait le point des données actuelles.

Voir également : Allaitement et médicaments

  • Le paracétamol est compatible avec l'allaitement

  • L'ibuprofène [Lire] ne passe pratiquement pas dans le lait maternel et c'est l'AINS le mieux évalué. Il peut être utilisé pendant l'allaitement.
    NB : Le VIDAL 2004 et le document accompagnant les boites d'ibuprofène prône d'éviter ce produit au cours de l'allaitement.

  • L'aspirine passe dans le lait mais même à des doses maternelles importantes, l'ingestion par le nourrisson reste largement inférieure aux doses recommandées en pédiatrie. En pratique il est préférable d'éviter l'aspirine maternel au long cours mais une prise ponctuelle est vraisemblablement sans danger

  • La codéine passe faiblement dans le lait et le lien avec des effets indésirables chez le nourrisson (somnolence, apnées, bradycardie) reste incertain. La prise de 60 mg de codéine à raison de 4 fois par jour par 24 heures sur quelques jours (soit par exemple 2 EFFERALGAN CODEINE ° x 4) est compatible avec l'allaitement d'un enfant en bonne santé. La mère est toutefois sensibilisée à une surveillance du NNO : somnolence, constipation
    Toutefois la prise de codéine est contre-indiquée si le nourrisson a une maladie respiratoire.
    NB : Le RCP VIDAL 2004 indique une contre-indication sans détail de dose et de durée.

  • Pour le tramadol et le dextropropoxyphène; trop peu de données sont disponibles. Ils sont donc à éviter.
    A noter qu'une prise "sauvage" d'un de ces produits ne doit pas être dramatisée car l'American Academy of Pediatrics et le British National Formulary considèrent que l'utilisation du dextropropoxyphène est compatible avec l'allaitement.

  • La morphine est habituellement compatible avec l'allaitement pour des durées de traitement de moins de 48 heures
    Toutefois la morphine est contre-indiquée si le nourrisson a une maladie respiratoire.
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente