Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
OSTEOPOROSE
Traitement en 2004 - ANAES

http://afssaps.sante.fr/pdf/5/rbp/ostemarg.pdf
MAJ hors ANAES 11/2006

Voir la MAJ AFSSAPS 2006 : TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE L’OSTEOPOROSE POST-MENOPAUSIQUE [Lire]
================================================

Les traitements de l‘ostéoporose sont discutés en fonction de l‘âge, de l‘existence d‘une fracture, du résultat de la densitométrie, et du nombre des facteurs de risque de fracture associés. Seules les indications de première intention sont proposées ici. En cas de difficulté ou d'échec de ce traitement, l'avis d'un spécialiste (rhumatologue...) doit être pris ( Accord professionnel).
La durée de ce traitement est à adapter en fonction du risque fracturaire individuel et de l‘éventuel effet rémanent du traitement ; les durées habituelles sont de 3 à 5 ans.

Facteurs de risque à prendre en considération pour l'indication de la densitométrie
---- l'âge,
---- les populations blanche ou asiatique,
---- les antécédents personnels de fracture après 40 ans,
---- les antécédents familiaux de fracture ou d'ostéoporose,
---- immobilisation prolongée

Facteurs de risque à prendre en considération pour l'estimation du risque fracturaire, et la décision thérapeutique
---- un indice de masse corporelle bas (< 19 kg/m 2)
---- un déficit estrogénique,
---- la consommation de tabac et d'alcool,
---- de faibles apports en calcium et vitamine D,
---- la prise de glucocorticoïdes au long cours,
---- l'hyperthyroïdie,
---- l'hyperparathyroïdie.
---- une perte de poids,

Voir également
---- Ostéoporose (diagnostic, étiologies, densitométrie...)

AVEC FRACTURE


Traitements médicamenteux en plus d'un apport de calcium et de vitamine D Raloxifène Biphosphonates (1) Tériparatide
Une fracture vertébrale et risque de fracture périphérique faible (ostéoporose à prédominance rachidienne) Oui Oui -
Une fracture vertébrale et risque fracturaire vertébral et périphérique - Oui -
Deux fractures vertébrales ou plus (maladie sévère) - Oui Oui
Au delà de 80 ans - Oui -
(1) L'alendronate et le risédronate peuvent être utilisés dans tous les cas, y compris quand le risque de fracture périphérique (par exemple de l'extrémité supérieure du fémur) est au 1er plan. L'étidronate est une alternative si la fracture est vertébrale.

EN L'ABSENCE DE FRACTURE

Un apport de calcium et de vitamine D est systématiquement associé

Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente