Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
MALNUTRITION DU SUJET AGE

La malnutrition protéino-énergétique est un problème majeur de santé publique en gériatrie : elle concerne 5 à 10 % des personnes agées ambulatoires , 50 % des sujets agés hospitalisés et jusqu'à 70 à 80 % des personnes institutionnalisées (Communication du Dr Y. Martin IVème journée scientifique du Laboratoire Marcel-Mérieux, lyon, février 2004)

Cette malnutrition retentit sur diverses fonctions, notamment sur l'immunité humorale et cellulaire. Elle entraine une entrée dans la fragilité globale avec perte d'autonomie. Elle est également associée à une augmentation de la morbi-mortalité.

Les principales déficiences des sujets âgés fragilisés
http://www.candia.fr/senior.htm

  • Le calcium
    Suivant les enquêtes, de 15 à 75 % des personnes âgées consomment entre 600 et 800 mg de calcium par jour, et de 5 à 30 % en consomment moins de 500 mg par jour alors qu'elles auraient besoin de 1200 mg. A cette insuffisance d'apport s'ajoute le manque de vitamine D lié à l'insuffisance d'exposition au soleil. Cette situation est relativement inquiétante car elle ne fait qu'aggraver le contexte de déminéralisation osseuse lié à l'ostéoporose et augmenter considérablement le risque de fractures.

  • Le magnésium
    Le manque de magnésium est rare chez les personnes âgées en bon état de santé et vivant à domicile : leur apport est proche des recommandations (entre 330 et 420 mg par jour). Par contre, en cas de maladie ou d'anorexie, en institution, il devient fréquent.

  • Le fer
    La carence martiale est fréquente chez les personnes âgées, en institution (25 % des patients hospitalisés). Elle est liée à une forte baisse de la consommation de viande due à une tendance au dégoût progressif de ce type d'aliments et à des difficultés masticatoires.

  • Les vitamines
    Les vitamines les plus concernées par les situations de déficiences (les carences sont rares) sont les vitamines A, D, E, B1, B6, B9 et C.
    Pour des raisons d'alimentation ou de métabolisme perturbé (en particulier, une baisse du niveau d'absorption intestinale), de 20 à 70 % des personnes âgées fragilisées ont des apports insuffisants en vitamines.
    Toutefois, cela ne se traduit pas systématiquement par des signes de carence, car les apports recommandés sont surévalués pour couvrir les besoins de tous. Néanmoins, ces déficiences ne font que fragiliser davantage l'organisme des personnes âgées. À tout cela s'ajoute l'habitude trop répandue de prescrire des régimes trop sévères aux personnes âgées, qui ne font que renforcer le risque de malnutrition. Le praticien doit savoir composer avec ces contraintes.

  • Le cholestérol chez la personne agée

  • L'eau
    Le risque de déshydratation chez les personnes âgées est très redouté par les gériatres, car ses conséquences sont redoutables et sa fréquence élevée en raison des faibles apports (signal de la soif émoussé). Il est donc nécessaire de saisir toutes les occasions de faire boire : le lait en est une bonne illustration mais est parfois mal toléré..
.
Les besoins de la personne âgée sont identiques à celui de l'adulte
www.nutrisenior.org
"BUFFET.Didier"

  • Calories :
    Un homme : 1 800 - 2 200 kcal
    Une femme : 1 500 - 1 900 kcal

  • Protéines :
    1 gramme par kilo de poids habituel par jour

    Pour une alimentation équilibrée une personne âgée (comme une personne adulte) a besoin :
    ---- de 15% de l'AET en protéines
    ---- de 30% de l'AET en lipides
    ---- de 55% de l'AET en glucides

    En résumé....

    Il suffit tout simplement de rappeler quelques idées essentielles : manger de tout; au moins trois vrais repas par jour ; ni trop, ni trop peu ; se faire plaisir.
    On peut également rappeler quelques règles simples :
    1/. des produits laitiers à chaque repas
    2/. de la viande, du poisson, des oeufs au moins une fois par jour
    3/. des crudités (légumes ou fruits) si possible à chaque repas
    4/. un plat de pommes de terre, de pâtes ou de riz ou de légumes secs au moins une fois par jour. du pain à chaque repas 5/. de l'eau à volonté
  • Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente