Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
L'ECG chez la personne agée

L'ECG évolue avec l'âge en lien avec la réduction de la compliance ventriculaire, l'augmentation de l'épaisseur du myocarde et la distension progressive des oreillettes. Le patient agé reste toutefois candidat à tous les troubles cardiaques : IDM, FA, BAV, etc

  • L'axe de QRS est régulièrement déplacé vers la gauche, parfois au delà de - 15°, sans pathologie cardiaque sous-jacente. Cette rotation axiale est favorisée par les modifications de la conformation thoracique et l'épaississement du VG. La coexistence avec un hémibloc antérieur gauche est fréquente et ne nécessite pas d'autre exploration.

  • Une HVG électrique modérée (augmentation de l'amplitude de SV1 et de RV5 avec onde T aplatie) peut évoquer un simple trouble de la compliance, mais il ne faut pas méconnaître une cardiopathie ischémique passée inaperçue.

  • L'onde P a souvent une amplitude réduite. L'espace PR peut s'allonger, mais ne dépasse pas généralement 20 / 100 (cf BAV infra).
  • Le rythme sinusal est plus instable au repos et on observe des extrasystoles auriculaire ou ventriculaire (généralement monomorphes) avec une plus grande fréquence.

  • Voir BAV : bloc auriculo-ventriculaire

  • Chez le sujet agé, l'insuffisance cardiaque gauche ( ICG) peut prendre 2 aspects
    : ---- ICG congestive classique ( HVG ).
    ---- Une forme particulière à fonction systolique conservée : IC diastolique qui correspond à une anomalie majeure de la relaxation du myocarde voire une cardiomyopathie obstructive qui limite le débit.
  • Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente