Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
CREATININEMIE
CLAIRANCE DE LA CREATININE
chez les plus de 75 ans

A partir de 65 -70 ans la créatininémie ne suffit plus à explorer la fonction rénale.
La filtration glomérulaire doit être mesurée par la clairance de la créatinine calculée par des formules car la mesure sur 24 heures nécessaire à la mesure traditionnelle représente une réelle difficulté en pratique de ville.



NB NB NB
L'évaluation de la fonction rénale ne doit pas se faire sur la valeur de la créatininémie ou par le calcul de la clairance de la créatinine sur les urines des 24 heures. Il est préférable d'utiliser pour cela des formules d'estimation du débit de filtration glomérulaire (DFG):
La formule de Cockroft & Gault sous-estime la fonction rénale chez les patients âgés (notamment au-delà de 65 ans). Elle peut ainsi aboutir à traiter par excès des insuffisances rénales qui n'en sont pas
La formule MDRD ( Modification of the Diet in Renal Disease), proposée par Levvey en 2000 est préférable chez le sujet âgé. Cette formule a par ailleurs l'avantage de na pas prendre en compte le poids du (de la) patient(e).
Pour un calcul en ligne
http://www.membres.lycos.fr/biosens2/div/cockroftetmdrd.htm
http://www.reseau-paris-nord.com/diabete/diabete.outils.COCKROFT.php

QUELLES SONT LES VALEURS NORMALES CHEZ LA PERSONNE AGEE

Globalement, la masse néphrologique diminue avec l'âge. On peut estimer qu'au delà de 75 ans la fonction rénale a diminué de moitié et donc tout patient agé de plus de 75 ans est en insuffisance rénale modérée.
En pratique, seule une clairance < 50 ml/mn doit être considérée comme pathologique et déclancher des investigations étiologiques et/ou la remise en cause d'un traitement.

NB : Au delà de 75 ans, cette diminution physiologique de la fonction épuratrice doit conduire à éviter tout médicament néphrotoxique et à adapter les posologies des médicaments éliminés par voie urinaire.
NB : Le diabète de type 2 (DNID) est devenu ujne cause majeure d'insuffisance rénale chronique chez les personnes âgées.

INSUFFISANCE RENALE AIGUË ?

Devant une élévation de la clairance, la première question est celle de l'ancienneté de l'insuffisance rénale.
Le diagnostic d'une forme aiguë impose une évaluation rapide de la situation et en général une hospitalisation.
    On peut être face à une situation évocatrice ou confronté à une aggravation d'une insuffisance rénale chronique
  • $ infectieux
  • Hypovolémie par déshydratation
  • Hypotension
  • Prise d'AINS
  • Contexte traumatique
  • Rétention urinaire par obstacle
  • Prise de toxique : aminosides, produits iodés, etc...
  • Etc...
INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE

CLAIRANCE ENTRE 30 et 50 ml/mn
Sauf contexte clinique inquiétant (altération de l'état général, $ infecteiux, inflammatoiore, etc..) une clairance entre 30 et 50 ml/mn n'est pas une urgence. Elle impose toutefois des investigations étiologiques et/ou une remise en question des traitements en cours. Un contact avec un néphrologue est toujours souhaitable.

Normaliser les chiffres tensionnels, optimiser le traitement d'un diabétique, éliminer tout médicament néphrotoxique, adapter les doses à la fonction rénale résument chez le patient âgé le traitement conservateur.
A noter que - au delà de 70-75 ans - le régime hypoprotidique est à proscrire.

CLAIRANCE INFERIEURE A 30 ml/mn
Une clairance < 30 ml/mn pose d'emblée le question du recours à plus ou moins longue échéance à une méthode de dialyse. Un bilan immédiat recherchera des désordres métaboliques (acidose, hyperkalièmie, surcharge hydrosodée, oligo-anurie) .
Dans tous les cas - même en l'absence de menace métabolique - le patient sera trés rapidement adressé au néphrologue.

A noter que la dialyse est exceptionnellement contre-indiquée et qu'un début précoce dans de bonnes conditions physiques et psychologique permet un gain de survie appréciable et de bonne qualité.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente